En Belgique

10 novembre 2017 07:37; Act: 10.11.2017 09:39 Print

27 coffres-​​forts repêchés dans un parc à Bruxelles

Les coffres-forts, provenant vraisemblablement de cambriolages, ont été retrouvés jeudi dans les étangs d'un jardin public de Bruxelles, en plein quartier résidentiel huppé.

storybild

La découverte a eu lieu dans les étangs d'Ixelles, un espace arboré bien connu dans une zone résidentielle huppée de la capitale belge. (photo: Twitter)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Leur mauvais état permet de déduire qu'ils ont séjourné dans l'eau «un certain temps», a précisé Ine Van Wymersch, porte-parole du parquet de Bruxelles. Les coffres-forts ont été repêchés par la protection civile et saisis par la police fédérale, qui doit désormais analyser leur contenu éventuel et tenter de déterminer leur provenance. «À ce stade aucun lien ne peut être établi entre la découverte de ces coffres-forts et des faits criminels», a souligné dans un communiqué le parquet de Bruxelles, expliquant que celle-ci était le fait d'ouvriers communaux chargés de l'entretien des jardins.

La découverte a eu lieu dans les étangs d'Ixelles, un espace arboré bien connu dans une zone résidentielle huppée de la capitale belge. Elle survient alors que les médias belges sont depuis fin octobre à l'affut de nouvelles révélations sur les tueries du Brabant, une série de braquages qui avait fait 28 morts dans les années 80, traumatisant la Belgique.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • NDR Lux le 11.11.2017 03:11 Report dénoncer ce commentaire

    Et oui, c'est mon pays. Pays du surréalisme ! Il paraît que c'est en voulant ferrer des gros poissons que les enquêteurs ont trouvé les coffres dans les étangs. J'imagine bien un couple de petits vieux du coin, désargentés avec la crise de 2008, commettre quelques braquages pour se refaire, et ensuite faire une promenade innocente en barque sur les étangs, lui avec son canotier et elle avec son grand chapeau et un coffre entre les jambes sous sa jupe à plis. Et puis, plouf !

  • 20-100 le 10.11.2017 14:46 Report dénoncer ce commentaire

    Quand on connait le quartier on se demande comment est-il possible d'aller balancer un coffre-fort dans ces étangs sans être remarqué, même la nuit! Alors 27... ou ce sont ls russes ou les martiens.

  • lea le 10.11.2017 14:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme quoi faut jamais perdre espoir !!!!

Les derniers commentaires

  • NDR Lux le 11.11.2017 03:11 Report dénoncer ce commentaire

    Et oui, c'est mon pays. Pays du surréalisme ! Il paraît que c'est en voulant ferrer des gros poissons que les enquêteurs ont trouvé les coffres dans les étangs. J'imagine bien un couple de petits vieux du coin, désargentés avec la crise de 2008, commettre quelques braquages pour se refaire, et ensuite faire une promenade innocente en barque sur les étangs, lui avec son canotier et elle avec son grand chapeau et un coffre entre les jambes sous sa jupe à plis. Et puis, plouf !

  • lea le 10.11.2017 14:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme quoi faut jamais perdre espoir !!!!

  • 20-100 le 10.11.2017 14:46 Report dénoncer ce commentaire

    Quand on connait le quartier on se demande comment est-il possible d'aller balancer un coffre-fort dans ces étangs sans être remarqué, même la nuit! Alors 27... ou ce sont ls russes ou les martiens.