Sur Instagram

21 novembre 2016 08:02; Act: 21.11.2016 10:53 Print

Elle réalise qu'une femme plagie sa vie

Largement appréciée sur Instagram pour ses photos de voyages idylliques, une Australienne a cru s'étouffer en découvrant qu'une inconnue reproduisait à la perfection ses clichés.

Voir le diaporama en grand »

  • par e-mail
Sur ce sujet

La mésaventure vécue par Lauren Bullen a de quoi donner quelques frissons. L'Australienne de 23 ans, mieux connue sous le pseudo de Gypsea Lust, compte près de 780 000 followers sur Instagram. Passionnée de voyages, la jeune femme et son compagnon Jack Morris parcourent le monde et font profiter leurs abonnés de photos plus féeriques les unes que les autres. Habituée aux réactions parfois surprenantes de la communauté Instagram, Lauren a pourtant cru halluciner en tombant sur le compte d'une internaute prénommée «Diana».

Cette personne s'amusait à plagier littéralement le compte de l'Australienne, se rendant dans les mêmes lieux idylliques et reproduisant à la perfection les clichés qu'elle postait sur le réseau social. Cette mystérieuse «Diana» avait le souci du détail: des habits à la pose, en passant par l'homme qui figure sur les clichés, la ressemblance était effarante. À un détail près: Lauren est blonde, sa copieuse est brune. Ce n'est que récemment que l'Australienne a découvert cet étrange compte jumeau.

«Tout le monde se copie sur Internet»

Elle a réalisé des montages pour expliquer à ses followers qu'il fallait qu'ils se méfient de cette fameuse «Diana». Plutôt bonne joueuse, la jeune femme s'efforce de prendre cette histoire avec humour. Elle a d'ailleurs adressé un petit message à son double via Instagram: «Ce que tu as fait est un art en soi, tu as causé des réactions et je pense que c'est le but quand on fait de l'art n'est ce pas?», lui a-t-elle écrit. L'Australienne a toutefois ajouté qu'elle ne trouvait pas très fair-play de se faire «voler son art».

La réponse de Diana a agacé plus d'un fan de la jeune femme: «Tout le monde se copie sur Internet», a-t-elle rétorqué, ajoutant que Lauren «n'avait qu'à rendre son compte privé» si elle ne voulait pas connaître ce genre de mésaventure. Choqués, des admirateurs de Lauren s'en sont pris à Diana, la traitant de harceleuse. Étonnamment, la jeune femme a fini par prendre la défense de son «double», assurant à ses fans qu'elle avait eu une discussion avec elle et qu'elle avait accepté d'effacer ses photos plagiées.

Méfiant, le site Slate relève que Lauren et son ami Jack vivent de la publication de ces clichés de voyage. Ils sont en effet liés par contrat avec des marques dont ils portent les produits sur les photos. Toute cette histoire pourrait alors n'être qu'une jolie opération de promotion...

(L'essentiel/joc)