Armée suisse

26 juillet 2019 15:59; Act: 29.07.2019 10:10 Print

90 soldats ont eu la diarrhée en même temps

L'armée suisse doit de nouveau faire face à des problèmes gastro-intestinaux, cette fois dans une caserne de Sion. Tous les militaires touchés ont reçu des soins.

storybild

La place d'Armes de Sion.

Sur ce sujet
Une faute?

Après des problèmes gastro-intestinaux début juillet, chez des recrues du côté de Berne et dans le canton de Vaud, voici que la place d'Armes de Sion est touchée à son tour par une vague de diarrhées. L'armée suisse a confirmé vendredi une information parue ce même jour dans le Blick.

«Près de 90 militaires sont atteints de troubles gastro-intestinaux dans l'école de la police militaire 19 (E PM 19)», indique-t-elle dans un communiqué. Ils ont souffert de diarrhées, dans la nuit de jeudi à vendredi. Les infortunés ont été pris en charge sur place. Certains en ont été quittes pour un passage à l'infirmerie. «Il ne s'agit que de cas légers», précise encore l'armée. Par mesure de précaution, tous les cantonnements ont été désinfectés.

L'armée précise encore que des recherches sont en cours pour déterminer la cause des symptômes de la maladie. Chaque année, à pareille époque, la place d'Armes de Sion compte un millier de cadres ou de soldats en son sein. Il s'agit de grenadiers et de soldats de sécurité de la police militaire ou de soldats affectés aux bases aériennes.

Déjà des cas auparavant

Début juillet, 50 recrues de la caserne de Jassbach, dans l'Emmental, avaient été touchés subitement par des problèmes de vomissements et de diarrhées. Certains avaient été hospitalisés. Le canton de Berne avait même ordonné une quarantaine. La source des malaises n'avait pas pu être identifiée mais une cause virale avait été exclue.

Peu après, une trentaine de soldats avaient souffert des mêmes maux à la place d'Armes de Bière. Mais personne n'avait dû être hospitalisé. Là aussi, la cause virale avait été exclue.

(L'essentiel/cht)