En Sicile

11 novembre 2017 13:22; Act: 11.11.2017 13:30 Print

Ils recevaient 25 euros en votant pour lui

Un élu de gauche, qui avait obtenu environ 14 000 voix lors des élections de dimanche dernier en Sicile, est accusé par la justice locale d'avoir payé 25 euros le vote.

storybild

La police financière italienne a déjà interrogé des «électeurs achetés qui sont disposés à confirmer les accusations».

  • par e-mail
Sur ce sujet

Edmondo Tamajo, 41 ans, est accusé d'«association de malfaiteurs en vue de corruption électorale», précise le quotidien La Stampa, selon lequel une partie, sans préciser combien, des 13 984 votes a été achetée. La police financière italienne a déjà interrogé des «électeurs achetés qui sont disposés à confirmer les accusations» des enquêteurs, ajoute La Stampa.

M. Tamajo a réagi sur son compte Facebook assurant «n'avoir jamais acheté un seul vote et avoir construit sa carrière politique sur l'activité quotidienne en faveur des personnes». Il déclare en outre se tenir «complètement à la disposition de l'autorité judiciaire pour clarifier cette histoire». Selon La Stampa, M. Tamajo avait salué son élection en affirmant avoir été «récompensé pour sa transparence et son honnêteté».

La police italienne est arrivé jusqu'à M. Tamajo à travers des écoutes téléphoniques qui ont visé un grand nombre de personnes dans les milieux politiques de Palerme, la capitale sicilienne.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • TiensDonc le 11.11.2017 13:52 Report dénoncer ce commentaire

    Est ce que le vote n'est pas secret? Comment font ils pour savoir qui vote pour qui? Si les autorités peuvent le voir il n'y a plus de démocratie non plus et donc pas seulement les mafieux sont coupables mais aussi les autorités!

  • JeanPascal le 11.11.2017 18:10 Report dénoncer ce commentaire

    Bah, c'est pas nouveau , les socialistes( ou assimilés) en France promettent des allocations et les gens votent.

Les derniers commentaires

  • JeanPascal le 11.11.2017 18:10 Report dénoncer ce commentaire

    Bah, c'est pas nouveau , les socialistes( ou assimilés) en France promettent des allocations et les gens votent.

    • Marie le 12.11.2017 07:59 Report dénoncer ce commentaire

      Je suis surpris de vous lire: vous confondez promesse électorale avec corruption d'un politicien ?!

  • TiensDonc le 11.11.2017 13:52 Report dénoncer ce commentaire

    Est ce que le vote n'est pas secret? Comment font ils pour savoir qui vote pour qui? Si les autorités peuvent le voir il n'y a plus de démocratie non plus et donc pas seulement les mafieux sont coupables mais aussi les autorités!