En Chine

01 décembre 2017 08:41; Act: 01.12.2017 08:46 Print

Lassé des bouchons, il peint une flèche au sol

Un homme a dessiné sur la chaussée une fausse flèche blanche pour rediriger la circulation à son avantage.

storybild

L'homme croyait avoir trouvé la bonne solution... (photo: Screenshot Twitter)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Fatigué d'être bloqué dans les embouteillages, un Chinois de 28 ans pensait avoir trouvé une parade ingénieuse: peindre sur la chaussée une fausse flèche blanche pour rediriger la circulation à son avantage. La police lui a infligé une amende de 1 000 yuans (126 euros) après l'avoir repéré accroupi sur la chaussée avec un petit pot de peinture dans la ville de Lianyungang, dans la province du Jiangsu (est), a rapporté le journal local Xiandai Kuaibao.

L'homme, identifié comme «M. Cai», était en train de peindre une flèche à un vaste carrefour à plusieurs voies, afin de rediriger la circulation, tandis que des voitures le contournaient.

Une police magnanime

«Je prends le bus tous les jours pour rentrer chez moi après le travail, et je passe par cet endroit», raconte-t-il dans une vidéo apparemment filmée par la police et publiée sur le site internet du quotidien. «Les embouteillages ici sont terribles. Mais j'avais remarqué que peu de voitures empruntaient la file qui permet de tourner à gauche. Je voulais donc juste la transformer en file qui permet aussi d'aller tout droit, en peignant une flèche dans ce sens», a-t-il expliqué.

Les autorités ont ordonné à des agents de la voirie d'effacer les traces du forfait. Quant à la police, qui l'avait arrêté, elle l'a relâché. «Puisque tu es encore jeune et plutôt honnête, on ne te gardera pas en détention ce coup-ci, compris?», lui dit un policier dans la vidéo mise en ligne.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • josé le 01.12.2017 09:18 Report dénoncer ce commentaire

    ahahah trop fort !

Les derniers commentaires

  • josé le 01.12.2017 09:18 Report dénoncer ce commentaire

    ahahah trop fort !