En Suisse

18 mars 2018 18:56; Act: 19.03.2018 14:49 Print

Le destin fou d'un cliché pris à Europa-​​Park en 1986

En préparant leur mariage, deux amoureux ont découvert par hasard qu'ils s'étaient déjà croisés 32 ans avant leur rencontre, dans une attraction... d'Europa-Park.

storybild

Carole et Micha dans la piscine de boules, en 1986 et aujourd'hui. (photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

En préparant leur mariage, la maman de Micha, 38 ans, a ressorti un vieil album photo: Europapark, juillet 1986. Elle y retrouve une vieille photo dans la piscine de boules. «C'est drôle, cette petite fille à côté de Micha, ça pourrait être moi», réagit Carole, sa future épouse. Un SMS aux parents et l'incroyable est confirmé: le papa de la fiancée retrouve une photo du même jour, prise sous un angle différent, avec les deux enfants pataugeant dans les balles de couleur à Rust (Allemagne).

«C'était fou, on ne pouvait pas en croire nos yeux!» réagissent les deux tourtereaux et leurs familles. Ayant joué ensemble il y a 23 ans, ils se sont rencontrés à Lausanne, en Suisse, par une amie commune et sont tombés amoureux. Aujourd'hui, Carole et Micha viennent même de devenir les heureux parents de jumeaux. «Lorsque les enfants seront plus grands, nous ne manquerons pas de les amener à Rust pour qu'ils jouent dans le bac à boules magiques: ils y rencontreront peut-être leurs futurs partenaires!».

(L'essentiel/rmf)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • PChrisnew le 19.03.2018 08:42 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qui me trouble , c'est que ces derniers temps ce genre de rencontre son presque monnaie courante, c'est au moins la troisième histoire du même genre que je lis dans les colonnes de l'Essentiel....

  • AG1980 le 18.03.2018 20:08 Report dénoncer ce commentaire

    Comme quoi, destin quand tu nous tiens ...

  • Matt le 18.03.2018 21:58 Report dénoncer ce commentaire

    Cette information est vieille de plusieurs années déjà... Mais c'est une belle histoire, oui.

Les derniers commentaires

  • @PC le 19.03.2018 11:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec +- 7 milliards de personnes sur terre, c'est plutôt pas surprenant que dans le monde une telle situation se soit déroulée l'une ou l'autre fois.

  • PChrisnew le 19.03.2018 08:42 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qui me trouble , c'est que ces derniers temps ce genre de rencontre son presque monnaie courante, c'est au moins la troisième histoire du même genre que je lis dans les colonnes de l'Essentiel....

    • Pragmatique le 19.03.2018 17:06 Report dénoncer ce commentaire

      C'est juste que statistiquement ça a toujours existé mais avant on ne le mettait que très rarement en évidence. Les moyens techniques, les médias et les moyens de communication d'aujourd'hui font que nous sommes plus avertis de ces cas, tout simplement. Travaillant bénévolement sur le recensement et l'observation des évènements météorologiques violents, je me suis rendu compte il y a longtemps que ceci était appliquable à un tas de sujet : plus on observe dans le temps et plus nos moyens s'affinent, donc plus on en voient, mais cela ne signifie aucunement qu'il y en a plus!

  • Matt le 18.03.2018 21:58 Report dénoncer ce commentaire

    Cette information est vieille de plusieurs années déjà... Mais c'est une belle histoire, oui.

  • AG1980 le 18.03.2018 20:08 Report dénoncer ce commentaire

    Comme quoi, destin quand tu nous tiens ...