Au Japon

02 mars 2018 17:42; Act: 02.03.2018 17:55 Print

Les uniformes Armani à l'école font des envieux

Une école de Tokyo avait introduit des uniformes de la marque de luxe pour ses élèves, a dû engager des vigiles, certains enfants ayant été importunés dans la rue.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

L'école élémentaire Taimei, située dans le quartier huppé de Ginza, à Tokyo, a recruté du personnel de sécurité cette semaine après qu'au moins trois de ces élèves eurent été abordés par des individus qui ont agrippé leurs uniformes ou demandé s'ils étaient scolarisés dans l'établissement, a expliqué une responsable locale. «Les vigiles patrouillent dans les rues que les élèves empruntent le matin et lorsqu'ils rentrent chez eux», a-t-elle précisé, sous couvert d'anonymat.

Le Japon connaît très peu d'insécurité et on voit très rarement des gardiens devant les écoles. Cette école s'est attirée de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux et dans la classe politique quand elle a annoncé début février qu'elle avait choisi d'instaurer à la rentrée d'avril un uniforme conçu par Armani.

L'ensemble coûtera jusqu'à 80 000 yens (près de 600 euros). La direction de l'établissement, qui existe depuis 150 ans, avait justifié son choix en expliquant qu'elle souhaitait se donner une image plus adaptée à ce quartier de la capitale, où se trouvent de nombreuses boutiques de luxe.

(L'essentiel/afp)