Vente aux enchères en France

03 novembre 2016 19:26; Act: 04.11.2016 09:13 Print

Qui veut un souvenir du Concorde?

Une vente aux enchères d'objets liés au célèbre avion a connu un décollage supersonique, jeudi, à Toulouse, dans le sud-ouest de la France.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Jusqu'à samedi, 1 091 lots, dont 90% sont liés à cet avion mythique, qui a réalisé son dernier vol le 30 juin 2003, sont proposés à la vente. Il s'agit d'instruments de bord (anémomètres, machmètres...), de pièces mécaniques et des souvenirs (maquettes, couverts, menus...). Sur son estrade, le commissaire-priseur, Marc Labarde, n'a pas besoin d'insister pour faire grimper les prix des lots identifiés «Concorde».

Dès le début, un ensemble de pin's ou un porte stylo partent à 170 euros tandis qu'une maquette en bois s'envole à 700 euros et deux fauteuils partent à 2 400. Au total, l'ambition est d'atteindre 500 000 euros de gains sur l'ensemble des trois jours.

«Même les pilotes du Concorde en rêvent»

Pour cette première partie d'enchères, seulement une trentaine de nostalgiques, collectionneurs mais aussi designers, ont pris place dans la salle. Ils sont en revanche beaucoup plus nombreux sur Internet. «C'est la différence avec la vente en 2007», constate Me Labarde, déjà à l'œuvre lors d'une première opération, qui avait rapporté «quelque 850 000 euros et financé une partie du musée toulousain de l'aéronautique Aéroscopia». En 2007, 400 personnes remplissaient la salle et 14 téléphones avaient été installés pour les enchères à distance. Cette fois, il y a une centaine de sièges et six téléphones mais plus de 400 inscrits sur le live d'Internet, notamment aux États-Unis, Australie, Finlande ou Allemagne.

Une cuvette de toilettes, une aile Delta de soufflerie (qui a aidé à la fabrication de l'aile du Concorde), ou encore les instruments, dont les trois machmètres (instrument de mesure de la vitesse d'un appareil supersonique) devraient être parmi les pièces qui s'arracheront le plus, selon le commissaire-priseur. «Le machmètre, même les pilotes du Concorde en rêvent», remarque-t-il, assurant que la plupart des pièces ont un «caractère esthétique remarquable» et peuvent s'inscrire dans de la décoration d'intérieur.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Spuerkess le 04.11.2016 10:11 Report dénoncer ce commentaire

    Je vais lancer un appel au financement participatif pour acheter un machmètre ;-)

  • cathy le 04.11.2016 00:57 Report dénoncer ce commentaire

    le plus beau des souvenirs avoir participe a son dernier vol

Les derniers commentaires

  • Spuerkess le 04.11.2016 10:11 Report dénoncer ce commentaire

    Je vais lancer un appel au financement participatif pour acheter un machmètre ;-)

  • cathy le 04.11.2016 00:57 Report dénoncer ce commentaire

    le plus beau des souvenirs avoir participe a son dernier vol

    • Jean-Marie Saget le 04.11.2016 08:14 Report dénoncer ce commentaire

      Oui mais celui-là, on ne peut pas le vendre aux enchères :-) A moins de faire une vidéo ou un beau livre avec de belles photos ? ;-)