États-Unis

13 juillet 2017 09:37; Act: 13.07.2017 11:08 Print

Sauvés de la noyade par une chaîne humaine

Pour venir en aide à neuf personnes piégées par un contre-courant, entre 70 et 80 touristes ont joint leurs mains et leurs efforts, le week-end dernier en Floride.

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

La solidarité d'une foule de baigneurs a sauvé la vie d'une famille en perdition, samedi dernier à Panama City Beach (Floride). Tout a commencé lorsque Stephen, 8 ans, et son grand frère Noah, 11 ans, se sont éloignés de leur famille et ont été emportés par un contre-courant, à environ 90 mètres de la plage. Entendant leurs cris, des inconnus se sont précipités vers eux, mais se sont retrouvés, eux aussi, pris au piège. Même sort pour un couple de Chinois également venu au secours des enfants.

Voyant ses petits en difficulté, Roberta Ursrey, 34 ans, a sauté à l'eau avec trois membres de sa famille, raconte le Washington Post. Mais là encore, le contre-courant les a pris par surprise et les trois personnes ont lutté pendant 20 minutes pour rester à la surface de l'eau.

«C'était absolument fabuleux»

Roberta a bien cru sa dernière heure arrivée: «Je vais mourir. Ma famille va mourir comme ça. Je n'y arrive juste pas», a-t-elle pensé. Jessica Simmons, une nageuse chevronnée partie à la rescousse avec son mari, a d'abord pensé qu'il s'agissait d'une attaque de requin. Mais elle a vite réalisé que les neuf individus étaient en train de se noyer.

«Des gens ont commencé à rassembler des personnes sur la plage pour former une chaîne humaine», raconte-t-elle. Ainsi, environ 70 à 80 baigneurs, certains ne sachant pas nager, ont joint leurs efforts pour aider les touristes en difficulté. Un extraordinaire moment de solidarité que Jessica n'est pas près d'oublier: «Voir des gens de races et de genres différents entrer en action pour aider de parfaits inconnus, c'était absolument fabuleux. Des gens qui ne se connaissaient pas sont entrés dans l'eau main dans la main, alignés, pour les atteindre. Arrêtez-vous et imaginez ça», poursuit-elle. Après trente minutes d'efforts, tous les baigneurs en perdition ont pu être secourus.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • L'homme peut être bon quand il veut le 13.07.2017 14:57 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai pas vu la vidéo mais rien qu'en lisant l'article j'en ai les larmes aux yeux.

  • Rebel le 13.07.2017 18:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'Exemple est parfait , ont pourrait avoire la Paix au Monde ...!!!!!

  • SO$A le 13.07.2017 21:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ca met du baume au coeur de lire ça, ça change de toute la cruauté présente tous les jours

Les derniers commentaires

  • SO$A le 13.07.2017 21:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ca met du baume au coeur de lire ça, ça change de toute la cruauté présente tous les jours

  • Rebel le 13.07.2017 18:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'Exemple est parfait , ont pourrait avoire la Paix au Monde ...!!!!!

  • L'homme peut être bon quand il veut le 13.07.2017 14:57 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai pas vu la vidéo mais rien qu'en lisant l'article j'en ai les larmes aux yeux.

  • positif le 13.07.2017 14:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Magnifique

  • Sinbad le 13.07.2017 12:40 Report dénoncer ce commentaire

    Génial! Mais faites ça sur certaines plages méditerranéennes, et le 3ème chaînon a déjà la tête sous l'eau. Soyez prudent!