En Suisse

26 janvier 2016 11:43; Act: 26.01.2016 15:35 Print

Un végétalien privé de service militaire

Un jeune Suisse a été déclaré inapte au recrutement, car il refuse de consommer des produits d'origine animale et de porter des bottes en cuir.

storybild

L'armée suisse refuse de faire une dérogation pour un individu. (photo: AFP/Sebastien Bozon)

Sur ce sujet
Une faute?

Pour certains, ça aurait été une très bonne nouvelle. Mais pas pour Antoni Da Campo. Le jeune Suisse de 19 ans n'accepte pas d'être privé de service militaire parce qu'il est végétalien. Comme le rapporte 24 heures dans son édition de mardi, il a déposé un recours contre cette décision.

Depuis un an, le Valaisan a décidé de ne plus consommer aucun produit issu des animaux ou de leur exploitation. Ce qui inclut le fait de ne pas porter de vêtements en cuir. Et pour l'armée, c'est là que le bât blesse. Après avoir été déclaré dans un premier temps apte au recrutement, et ce malgré son régime alimentaire strict, il a finalement été évincé des rangs de la grande muette lorsqu'il a refusé de se chausser de cuir.

«L'armée vit de l'efficacité de grandes unités, elle ne peut pas s'adapter à chaque individu», a expliqué l'adjoint de la porte-parole de la base logistique de l'armée à 24 heures. De légères adaptations liées à des intolérances alimentaires ou à des croyances religieuses sont possibles, mais pas un chamboulement complet du programme. Si les intéressés ne sont pas prêts à faire des compromis, ils doivent faire une croix sur le service militaire. Le principe est le même pour la protection civile. Antoni Da Campo n'entend pas se contenter de ces explications et souhaite faire bouger les choses avec son recours. Il espère même une décision qui pourrait faire jurisprudence.

(L'essentiel/cge)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • tout se perd le 26.01.2016 12:26 Report dénoncer ce commentaire

    A 19 ans, on me demandait pas trop mon avis, je bossais sans moufeter.....

  • Cuisto le 26.01.2016 12:12 Report dénoncer ce commentaire

    Ils n'ont qu'a le mettre aux cuisines...la il a pas besoin de porter les Combat boots! Il pourra cuisiner la bonne bidoche pour les militaires qui travaillent dur et qui ont beosoin d'un bon repas après une journée de marche ou de manoeuvres,...mais il ne serra pas oblige de la manger ni de porter les godasses de cuir!! ;oP

  • louis le 31.01.2016 18:52 Report dénoncer ce commentaire

    Ils n'ont qu'à lui mettre des ballerines ou des tongs en caoutchouc.

Les derniers commentaires

  • louis le 31.01.2016 18:52 Report dénoncer ce commentaire

    Ils n'ont qu'à lui mettre des ballerines ou des tongs en caoutchouc.

  • tout se perd le 26.01.2016 12:26 Report dénoncer ce commentaire

    A 19 ans, on me demandait pas trop mon avis, je bossais sans moufeter.....

  • Cuisto le 26.01.2016 12:12 Report dénoncer ce commentaire

    Ils n'ont qu'a le mettre aux cuisines...la il a pas besoin de porter les Combat boots! Il pourra cuisiner la bonne bidoche pour les militaires qui travaillent dur et qui ont beosoin d'un bon repas après une journée de marche ou de manoeuvres,...mais il ne serra pas oblige de la manger ni de porter les godasses de cuir!! ;oP