En Norvège

12 mars 2012 20:40; Act: 13.03.2012 12:04 Print

Une météorite s'écrase en plein sur un chalet

Une famille norvégienne est tombée des nues en découvrant ce qui semble être une part d'un objet céleste qui a traversé le toit de son cabanon en plein cœur d'Oslo.

storybild

Madame Thomassen pose avec le morceau de météorite qui a abîmé son chalet. (photo: AFP)

Une faute?

Scindée en deux, la pierre de 585 grammes s'est vraisemblablement détachée d'une météorite observée au-dessus de la Norvège le 1er mars dernier, selon les spécialistes, et a atterri sur le chalet, alors inoccupé, du jardin familial des Thomassen dans un quartier populaire de la capitale norvégienne.

L'objet a été identifié comme étant une brèche, une pierre formée par divers fragments de roches, par l'astrophysicien Knut Joergen Roed Oedegaard, et son épouse Anne Mette Sannes, une passionnée de météorites. «C'est une sensation à plus d'un titre. D'une part parce que c'est rarissime qu'un morceau de météorite traverse un toit et d'autre part parce qu'il s'agit d'une brèche, ce qui est encore plus difficile à trouver», a déclaré Anne Mette Sannes.

Une vraie fortune tombée du ciel

Se déplaçant très rapidement, les météorites se morcellent quand elles entrent dans l'atmosphère mais il est extrêmement rare que les débris retombent sur des zones habitées, selon Serge Koutchmy, chercheur à l'Institut de géophysique de Paris.

«Cette famille a eu beaucoup de chance», a dit M. Koutchmy. «D'abord parce que le morceau de météorite n'a pas causé de gros dégâts mais aussi parce que ça représente une petite fortune», a-t-il expliqué. À titre d'exemple, le gramme d'une météorite venant de Mars peut se vendre pour environ 5 000 couronnes (près de 670 euros), selon un géophysicien cité sur le site du tabloïd Verdens Gang.