Conventionnée par l'État?

20 mai 2015 12:14; Act: 20.05.2015 14:14 Print

Xavier Bettel répond à l'Église pastafarienne

LUXEMBOURG - L'Église luxembourgeoise du Monstre de spaghetti volant a récemment demandé à être subventionnée par l’État. Xavier Bettel, ministre des Cultes, leur a répondu.

storybild

L'Église pastafarienne du Luxembourg ne sera pas conventionnée par l'État. En tout cas, pas pour le moment...

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Il y a quelques semaines, sur L'essentiel, plusieurs d'entre vous faisaient connaissance avec l'Église luxembourgeoise du Monstre de spaghetti volant, autrement appelé Église pastafarienne. Une communauté de croyants pour le moins originale qui a vu le jour en 963, qui voue un culte aux pâtes et à la bière et qui estime que l'Univers a été créé par le Monstre de spaghetti volant.

Cette religion existe donc depuis plus de 1 000 ans et a fait parler d'elle récemment au Luxembourg via une lettre ouverte adressée à Xavier Bettel, ministre des Cultes. L'Église pastafarienne y réclame «une reconnaissance officielle et une enveloppe financière» au même titre que les six cultes du pays qui ont signé un accord avec l'État en début d'année.

Une religion... et bientôt un parti politique!

Xavier Bettel a pris la peine (ou penne!) de répondre aux pastafariens. Une lettre de trois pages visible sur leur page Facebook et datée du 18 mai. Dans cette réponse au style très sérieux, le ministre DP des Cultes explique que le pastarisme ne sera pas conventionné car les représentants des pastafariens n'ont participé ni au groupe de travail ni aux négociations ayant mené à la conclusion des nouvelles conventions entre les cultes et l'État. Une argumentation que les pastafariens estiment «piètre». Les juristes de l'Église sont actuellement en train d'analyser cette réponse mais le Vicaire Strangozzi a accepté de donner son avis. «Les critères de reconnaissance nous restent toujours mystérieux. Nous exigeons que le gouvernement explique clairement quelles sont les bases de cette reconnaissance», explique-t-il à L'essentiel. Mais «l’État nous prend au sérieux», se réjouit-il.

Pour Xavier Bettel, «l'église pastafarienne ne peut en ce moment accéder au financement public ni à la négociation et conclusion d'une convention». Vous remarquerez la présence du «en ce moment» dans cette dernière phrase. Car même si le Premier ministre dit non au conventionnement de l'Église luxembourgeoise du Monstre de spaghetti volant il ne lui ferme pas la porte au nez. «Votre communauté devra attendre le vote d'une loi sur les religions et le financement des associations cultuelles reconnues sur base des dispositions légales à inscrire dans notre législation pour pouvoir prétendre à un éventuel financement public», détaille-t-il.

«On essayera de figurer dans la prochaine loi sur les religions», promet ainsi le Vicaire Strangozzi. L'Église veut également participer au groupe de travail du cours d'éducation morale et sociale et projette de fonder un parti politique: le Pastafarianeschen Spaghettiveräin (PSV), «qui vise les électeurs monothéistes pratiquants».

(Fatima Rougi/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Gibbes Duhr le 20.05.2015 17:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dommage j'aurais préféré mourir étouffé par des spaghettis que décapite par une hache achetée avec les sous du contribuable!

  • mariano le 20.05.2015 13:44 Report dénoncer ce commentaire

    ça montre que les gens ont quand même besoin d'un référant spirituel. Même si tout ça n'est qu'une parodie ou blague, ce n'est pas anodin

  • casse burne le 21.05.2015 11:52 Report dénoncer ce commentaire

    Y me font rire ces mutants mdrrrr

Les derniers commentaires

  • eric oquinarena le 21.05.2015 19:48 Report dénoncer ce commentaire

    Et le Prêtre lève un plat de spagetti carbonara: "Mangez, c'est mon corps", puis une chope de Kro "Buvez, c'est mon sang"! Je vais fonder l'Eglise du Renouveau Moulefritier... des adepter,

  • casse burne le 21.05.2015 11:52 Report dénoncer ce commentaire

    Y me font rire ces mutants mdrrrr

  • esteban le 21.05.2015 09:13 Report dénoncer ce commentaire

    Cette religion m'a l'air bien plus sympathique et pacifique que les autres, alors je dis pourquoi pas?! Après tout, on peut tous croire en quelque chose qui n'existe pas...

    • leif le 21.05.2015 09:31 Report dénoncer ce commentaire

      c'est pas parceque tu n'as pas vu le monstre de spaghetti qu'il n'existe pas. Dieu est dans le même cas

  • jean le 21.05.2015 06:04 Report dénoncer ce commentaire

    en avant les drõles,qui ne réflêchisent pas de ce qu'ils font..(je parle du "guvernement"....

  • carvalho le 20.05.2015 19:42 Report dénoncer ce commentaire

    L´église du Bacalhau veux aussi du "vin"