En Grande-Bretagne

13 août 2019 11:42; Act: 13.08.2019 12:59 Print

À 71 ans, elle tague des messages anti-​​Brexit

Une ancienne enseignante à Wakefield, Hazel Jones, a reconnu être l'auteure d'une centaine de tags anti-Brexit depuis le référendum de 2016.

Sur ce sujet
Une faute?

Hazel Jones est une septuagénaire pas comme les autres, puisque c'est une serial tagueuse! Cette ex-enseignante, originaire de Wakefield dans le Yorkshire (Royaume-Uni), est une farouche opposante au Brexit. Ainsi, pour faire entendre ses idées, Hazel a décidé de taguer les murs de sa ville. L'un de ses graffitis exposait que «le Brexit est basé sur des mensonges, rejetez-le», par exemple.

Malheureusement pour elle, elle a été démasquée. Un curieux l’a récemment filmé en train de griffonner sur un mur. Sur la vidéo, repérée par le HuffPost, Hazel Jones sort une craie blanche de son sac, écrit son tag et repart tranquillement en marchant avec sa canne.

«Je l'ai fait pour mes petits enfants»

Cette vidéo est donc loin d'être passée inaperçue puisque la septuagénaire a ensuite accordé une interview au Times ce samedi. La Britannique, désormais appelée «Graffiti granny» (mamie graffiti), a affirmé avoir fait plus d’une centaine de tags depuis 2016. Selon elle, il ne s’agit pas d’un acte de délinquance puisque ses écritures à la craie disparaissent avec la pluie. Elle affirme que ses actes sont pour ses «petits-enfants» qu’elle estime «lésés» par sa génération.

«Nous devons tous faire notre part», explique celle qui agit aux aurores, avant de poursuivre, «je pense qu’il est très important que les gens soient informés de la catastrophe imminente à laquelle nous serons confrontés si le Brexit se concrétisait».

Toutefois, elle explique qu'elle réfléchit sérieusement à arrêter ses graffitis, à cause de la crainte de sa famille pour d’éventuelles représailles. Mais l’ancienne enseignante réagit avec philosophie en expliquant que «si le gouvernement choisit d’imposer délibérément à sa propre population les pénuries de nourriture, les pertes d’emplois et la perturbation des fournitures médicales, il n’a pas vraiment pas à craindre que les vieilles dames le soulignent...».

(dj/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Fernand le 13.08.2019 12:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo!

  • Gael Leveau le 13.08.2019 12:55 Report dénoncer ce commentaire

    J'aime les Grand-Mères!

  • Monique C le 13.08.2019 12:55 Report dénoncer ce commentaire

    C'est beau!

Les derniers commentaires

  • Très lâche le 13.08.2019 15:07 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai envie de lui poser une question : "mais cela sert à quoi ?". Cela ne changera rien, c'est aux urnes qu'il fallait régler cela. Et effectivement ce sont eux, nos actuels retraités, qui sur les 40/50 dernières années ont agi avec égoïsme, et cela continue. Un fait amusant : ceux qui ont fait mai 68 sont aujourd'hui tous à la retraite, regardez ce qu'ils ont fait du monde... alors elles sont passées où les soi-disantes convictions?

  • Gael Leveau le 13.08.2019 12:55 Report dénoncer ce commentaire

    J'aime les Grand-Mères!

  • Monique C le 13.08.2019 12:55 Report dénoncer ce commentaire

    C'est beau!

  • Luxembourg le 13.08.2019 12:41 Report dénoncer ce commentaire

    La ravage de la vieillesse. Qu'elle le fait dans sa maison ses tagues. Mais bon c'est là qu'on voit le respect d'une minorité.

  • Fernand le 13.08.2019 12:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo!