Risée du Net en Bulgarie

23 janvier 2021 09:49; Act: 23.01.2021 10:03 Print

«Ce cadeau est le comble du kitsch»

Un tableau montrant les dirigeants bulgare et serbe inspecter les travaux du chantier du gazoduc russe TurkStream s'attirait vendredi les quolibets des internautes.

storybild

«Le réalisme socialiste vit toujours!», a commenté un chercheur. (photo: AFP/Simeon Krastev)

Une faute?

On y voit les dirigeants bulgare et serbe inspecter les travaux du chantier du gazoduc russe TurkStream: le tableau, peint par un artiste bulgare dans le plus pur style du réalisme socialiste, s'attirait vendredi les quolibets des internautes. Offert par le Premier ministre bulgare Boïko Borissov au président Serbe Alexandar Vucic, il est apparu dans un journal serbe, suscitant aussitôt de nombreuses réactions sur le réseau social Facebook.

«Ce cadeau est le comble du kitsch», écrit Martin Dimitrov, militant du parti «Da Bulgaria» qui avait soutenu les manifestations antigouvernementales de l'été 2020. «L'idée même que la pose de tuyaux puisse faire l'objet d'une oeuvre d'art est catastrophique et révèle la misère morale de notre société», se désole-t-il.

«Le réalisme socialiste vit toujours!», commente pour sa part le chercheur Ivaïlo Ditchev, professeur d'anthropologie culturelle, en référence à ce courant artistique qui dominait à l'époque communiste, représentant chantiers, usines ou agriculteurs dans leurs champs. Le tableau a aussitôt été détourné sur les réseaux sociaux, trônant au Louvre devant une foule d'admirateurs en lieu et place de La Joconde ou s'exposant dans le Bureau ovale sous le regard de son nouvel hôte Joe Biden.

«C'est du réalisme, pas socialiste»

Lors d'une rencontre cette semaine à Sofia, M. Borissov a remis au chef de la diplomatie serbe l’œuvre à l'intention de M. Vucic, a indiqué le service de presse gouvernemental bulgare. Le président serbe avait inauguré début janvier la prolongation sur son sol via la Bulgarie de TurkStream, qui fournit du gaz naturel russe à la Turquie et à l'Europe centrale.

Le peintre Simeon Krastev s'est dit «indigné par la vague d'insultes qui (l'a) submergé sur Facebook». «C'est du réalisme, pas socialiste», s'est défendu l'artiste de 75 ans, expliquant qu'il avait reproduit une photo publiée sur le profil Facebook du Premier ministre. Il répondait à une commande du consortium saoudien Arkad, chargé de la construction du gazoduc en Bulgarie, en vue d'une exposition.

«Certains ont saisi l'occasion pour dénoncer le gouvernement mais une peinture ne représente qu'un témoignage artistique de l'époque», a-t-il insisté. «Je n'avais pas imaginé qu'une d'entre elles serait offerte à M. Borissov et encore moins au président Vucic».

(L'essentiel/AFP)