Nouvelle-Zélande

30 août 2018 08:21; Act: 30.08.2018 12:54 Print

Cet animal réalise un marathon incroyable

Des chercheurs ont réussi à suivre pour la première fois des manchots néo-zélandais en migration. Ils peuvent parcourir aller et retour près de 7 000 kilomètres.

storybild

Aller et retour, une femelle manchot a parcouru 6 801 km en 67 jours. (photo: AFP/Thomas Mattern)

Sur ce sujet
Une faute?

Chaque année en décembre, un manchot aux grands sourcils jaunes broussailleux quitte les côtes de Nouvelle-Zélande pour un marathon solitaire de deux mois, parcourant jusqu'à 6 800 km aller et retour, une distance époustouflante selon les chercheurs qui ont réussi pour la première fois à suivre les oiseaux. Les manchots, stars de dessins animés et universellement adorés, sont peu étudiés. Un tiers des espèces vivent en Nouvelle-Zélande, où elles font partie du paysage, principalement dans les régions sauvages du sud. La plupart sont néanmoins catégorisées vulnérables ou menacées.

Jusqu'à présent, on ignorait où l'un de ces manchots, le gorfou du Fiordland (Eudyptes pachyrhynchus), migrait chaque année en quête de nourriture. Les zoologues supposaient qu'il restait près des côtes. Pour le vérifier, ils ont attaché des balises Argos sur 20 de ces oiseaux, qu'ils ont suivis quotidiennement dans leur migration. «Au début, j'ai cru qu'il y avait une erreur dans les données», explique Thomas Mattern, chercheur de l'université de l'Otago en Nouvelle-Zélande, qui dirige le Projet Tawaki, du nom local du manchot. «J'étais complètement stupéfait, je me demandais: mais jusqu'où vont-ils aller?» La destination des manchots s'est avérée être à mi-chemin de l'Antarctique, dans des zones où les eaux chaudes du nord se heurtent aux eaux froides du sud.

Puis les manchots sont retournés en Nouvelle-Zélande. Aller et retour, une femelle a parcouru 6 801 km en 67 jours. Un mâle a nagé 5 597 km en 77 jours. Les données complètes ne concernent que cinq animaux, les balises s'étant vraisemblablement détachées en cours de voyage chez les 15 autres. Ces nouvelles informations confirment que le manchot - à ne pas confondre avec les pingouins, des petits oiseaux qui peuvent voler et vivent dans le nord - est l'un des nageurs vertébrés les plus extraordinaires de la planète. Selon Thomas Mattern, les Russes avaient même étudié l'hydrodynamisme de son pelage pour l'imiter pour leurs sous-marins.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Carpe/diem le 30.08.2018 12:34 Report dénoncer ce commentaire

    et les hirondelles en font bien plus, puisqu'elles repartent jusqu'en afrique du sud !!!

  • Lodo Peru le 30.08.2018 09:58 Report dénoncer ce commentaire

    Tellement formidables!

Les derniers commentaires

  • Carpe/diem le 30.08.2018 12:34 Report dénoncer ce commentaire

    et les hirondelles en font bien plus, puisqu'elles repartent jusqu'en afrique du sud !!!

  • Lodo Peru le 30.08.2018 09:58 Report dénoncer ce commentaire

    Tellement formidables!