20 millions de vues

24 septembre 2021 16:55; Act: 24.09.2021 17:12 Print

«Chloe a fait sa grimace, Internet a fait le reste»

Le mème «side-eyeing Chloe», devenu viral en 2013, a été mis aux enchères sur le marché des NFT (jetons non fongibles). Prix de départ? 15 000 dollars!

storybild

Le mème est tiré d’une vidéo YouTube. (photo: dr)

Sur ce sujet
Une faute?

L’Américaine Chloe Clem n’avait que deux ans en 2013 lorsque son image est devenue virale sous la forme du mème Side-eyeing Chloe qui montre la fillette avec un regard dubitatif sur le côté. Aujourd’hui, âgée de 10 ans, elle compte en tirer profit. Sa mère et elle ont mis aux enchères le mème sous la forme d’un objet numérique certifié grâce au NFT (jeton non fongible). Son prix de départ a été fixé à 5 ethereums, soit plus de 15 000 dollars (près de 13 000 euros) au cours actuel de cette cryptomonnaie.

Pour la petite histoire, le mème utilisé pour exprimer l’inquiétude sur Internet est tiré d’une vidéo qui a été vue à ce jour plus de 20 millions de fois sur YouTube. Filmée par sa mère, elle montre la réaction de la petite Chloe, assise à l’arrière d’une voiture avec sa sœur Lily, à l’annonce d’un voyage surprise au parc d’attractions Disneyland. Tandis que sa sœur a commencé à pleurer, «Chloe a fait sa jolie petite grimace et Internet a fait le reste», a raconté à la BBC sa maman. Celle-ci a déclaré qu’après avoir pris connaissance du marché du NFT, la vente du mème s’est révélée une «évidence». «C’est une belle opportunité, surtout si un fan de Chloe aime ce mème, il pourra le posséder», dit-elle. «C’est plutôt cool», a quant à elle déclaré la fillette. Sa mère indique que les revenus de la vente aux enchères serviront à payer les études de Chloe.

Ce n’est pas la première fois qu’un mème est mis aux enchères grâce au NFT. En avril dernier, le mème Disaster Girl, montrant une fillette souriant devant un incendie, s’est vendu pour près de 500 000 dollars. Quelques semaines plus tard, l’image Overly Attached Girlfriend a été adjugée pour 411 000 dollars.

(L'essentiel/man)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • madmed le 24.09.2021 18:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    monde de fous...je retourne dans la forêt...

  • Rien à foutre du vaccin! Niet! le 24.09.2021 17:54 Report dénoncer ce commentaire

    Débile. Les gens deviennent débiles.

  • Roland Foirey le 24.09.2021 17:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    du grand n'importe quoi

Les derniers commentaires

  • YOLO le 26.09.2021 11:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y'a 2 genres de personnes; ceux qui sont débiles,ceux qui ne le sont pas et ceux qui ne savent pas compter. :D allez! Un peu d'humour ne fait pas mal.

  • François le 25.09.2021 06:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sans intérêt

  • Repression en Macronie le 24.09.2021 22:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La gamine,tu la fous à l’école, elle fera ses grimaces,on se foutra d’elle et nous on nous foutra la paix

  • sonice le 24.09.2021 22:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est moi ou la gosse n'a pas de ceinture de sécurité ?

  • jerry 57 le 24.09.2021 20:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    huauuu impressionnant...