Espace

20 juillet 2018 17:58; Act: 20.07.2018 18:06 Print

Combien de couples pour peupler une exoplanète?

Une récente étude a calculé le nombre de personnes nécessaires pour atteindre Proxima B, l'exoplanète potentiellement habitable la plus proche de la Terre.

storybild

(photo: Keystone/AP/European Southern Observatory)

Sur ce sujet

6 300 ans. C'est le temps qu'il faudrait pour se rendre, à bord d'un vaisseau spatial, sur la planète potentiellement habitable la plus proche actuellement connue: Proxima B. Conséquence: plusieurs générations sont nécessaires pour relier l'exoplanète depuis la Terre. Selon deux chercheurs français, au moins 49 couples devraient embarquer à bord de la navette.

Afin de peupler un autre système solaire, l'équipage devrait vivre dans le vaisseau sur plusieurs générations. Ce qui implique que les personnes envoyées dans l'espace devraient se reproduire, écrivent Frédéric Marin de l'Université de Strasbourg et Camille Beluffi, de l'entreprise de recherche CASC4DE, dans le Journal of the British Interplanetary Society.

Rayons cosmiques

Le choix de l'équipage se révélerait crucial. Les responsables devraient non seulement prendre en compte le nombre de femmes et d'hommes, leur âge, leur espérance de vie, leur taux de fertilité et la capacité maximale de la navette spatiale. Des règles très strictes concernant la cohabitation devraient par ailleurs être établies. Dans leur simulation sur ordinateur, les chercheurs n'ont pas toléré l'inceste et fixé l'âge de reproduction entre 32 et 40 ans.

Frédéric Marin et Camille Beluffi ont même inclus dans leurs calculs une grosse catastrophe après 2 500 ans, qui tuerait 30% de l'équipage. Certains points n'ont néanmoins pas pu être éclaircis, comme, notamment, l'effet des rayons cosmiques sur les personnes. L'exoplanète Proxima B tourne autour de l'étoile Proxima Centauri, qui se trouve à environ 4,2 années-lumière de la Terre. Une année-lumière correspond à environ 9,5 billions de kilomètres.

(L'essentiel/ats/ofu)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Unicorn le 20.07.2018 18:53 Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est oas comme cela que ça va se passer, on construira des stations sur la lune, puis sur mars, puis entre les deux des stations intermédiaires entre les deux. Plus on en récoltera de l'expérience et plus on pourra aller loin. L'intelligence artificielle et les robots reprendront le relais, et prépareront les sites plus éloignés. Car honnêtement quand je regarde le niveau intellectuel des jeunes, difficile de croire que parmi 50couples il y aura après des milliers d'années des jeunes encore assez éduqués pour savoir freiner aProximer l'engin spatial.

  • Arche de noe le 21.07.2018 08:33 Report dénoncer ce commentaire

    Beaucoup d’espèces animales ont disparu et continuent à disparaître... Pourquoi vouloir à tout prix sauver l’être humain. On ne sera jamais immortel et c’est tant mieux ! Donc dans ce beau projet, personne ne veut emmener le moindre animal. Tu parles d’un beau monde à venir !

  • Gaë le 21.07.2018 09:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    6000 ans.... alors que dans 100 ans, sur la Terre, il y aura eu certainement des avancées telles que les pionniers débarqueraient sur une planète déjà colonisée par leurs descendants depuis des centaines d’années ???? Sans compter que sur 50 couples, combien d’enfants capables de faire les études nécessaires pour piloter ce type d’engin quand on voit le niveau des astronautes ??

Les derniers commentaires

  • MartyMcFly le 22.07.2018 16:59 Report dénoncer ce commentaire

    Si le "moteur d'Alcubierre" (compression de l'espace devant et expansion de l'espace derrière la navette) est inventé, la navette spatiale pourra faire le voyage pas en des milliers d'années, mais en quelques mois ou semaines. Mais l'énergie nécessaire pour déformer l'espace au passage de la navette, sera gigantesque, il faudra peut-être plusieurs réacteurs thermonucléaires à bord.

  • nana le 22.07.2018 14:10 Report dénoncer ce commentaire

    A lire "le papillon des étoiles" de bernard Werber

  • TontonBeber le 21.07.2018 23:12 Report dénoncer ce commentaire

    Et on paye des chercheurs à cela ? Alors qu'il y a encore tant de problèmes à résoudre

  • retraite paisible le 21.07.2018 13:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les tests de cohabitation ont déjà commencés, " les anges, secret stories", bon c pas gagné !!!!

  • Gaë le 21.07.2018 09:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    6000 ans.... alors que dans 100 ans, sur la Terre, il y aura eu certainement des avancées telles que les pionniers débarqueraient sur une planète déjà colonisée par leurs descendants depuis des centaines d’années ???? Sans compter que sur 50 couples, combien d’enfants capables de faire les études nécessaires pour piloter ce type d’engin quand on voit le niveau des astronautes ??

    • Sandro le 22.07.2018 17:12 Report dénoncer ce commentaire

      Est-ce que l'espèce humaine existera sous la forme actuelle dans 100 ans. Je parie que non, nous serons des machines-homme, avec chip implanté dès la naissance.

    • TontonBeber le 22.07.2018 23:09 Report dénoncer ce commentaire

      Je dirais plutôt que l'humanité aura disparu dans 100 ans. Des hommes-machines avec des puces implantées ? Vous voulez rire, avec l'obsolescence programmée, la durée de vie ne dépasse pas 2 ans ...