Polémique en Espagne

05 avril 2019 07:07; Act: 05.04.2019 09:35 Print

«Dégoûtante» parce qu'elle ne s'épile plus

Une jeune femme de 24 ans reçoit régulièrement des insultes sur les réseaux sociaux... depuis qu'elle a cessé de s'épiler les jambes.

Sur ce sujet
Une faute?

Le jour où Ana Calatayud Perez-Manglano a décidé d'arrêter de s'épiler les jambes, ce n'était pas pour faire passer un message féministe ou politique. Non, l'Espagnole de 24 ans en a simplement eu sa claque de s'infliger cette corvée. Par pure flemme, la jeune femme a donc décidé de laisser pousser ses poils, un choix qu'elle assume parfaitement depuis le mois de novembre. «Je n'ai pas vraiment de complexe. Je me fiche un peu de ce que disent les gens», confie-t-elle au «Daily Mail».

Libérée de cette contrainte, Ana doit cependant faire face aux insultes et autres commentaires désobligeants d'internautes choqués par son apparence. «Si tu ne veux pas faire l'amour, tu n'as qu'à le dire», a réagi un internaute, après avoir visionné une vidéo publiée par l'Espagnole.

Admiration

D'autres ont estimé que l'étudiante en beaux-arts était «dégoûtante et horrible». «Le pire commentaire que j'ai reçu venait de quelqu'un qui m'a dit que je souffrais de dépression et que j'avais une faible estime de moi-même en cessant de m'épiler», raconte Ana. Sûre d'elle, la jeune femme ne se laisse pas démonter par les remarques assassines et n'hésite pas à rembarrer les internautes qui l'attaquent.

L'Espagnole ajoute cependant que de nombreuses femmes lui ont envoyé des messages de soutien et d'admiration. «Beaucoup de gens m'ont écrit pour me remercier ou simplement pour m'encourager, et c'est cela que j'aimerais retenir», explique l'étudiante. «Je n'ai pas honte d'avoir des jambes poilues, les femmes sont ainsi. Nous choisissons de nous épiler ou pas, si nous ne le voulons pas. Cela n'a rien à voir avec du féminisme ou l'envie de défendre une idée. Je ne voulais simplement plus le faire», conclut-elle.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • simplet le 05.04.2019 07:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si seulement les gens arrêtaient de tout déballer sur les réseaux sociaux.... Franchement quel intérêt ?

  • ITA le 05.04.2019 08:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et si chacun s’occupait de ses propres affaires ça serait pas mieux ? Je suis sur que ceux qui critiquent feraient mieux de nettoyer devant chez eux d’abord !

  • Angoiser le 05.04.2019 07:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Elle le fera tôt ou tard c’est juste pour faire le buzz

Les derniers commentaires

  • HYG le 06.04.2019 13:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n'est pas une jambe de femme, mais ça fait couler beaucoup d'encre, c'est le but. Ça marche bien pour elle.

  • juger trop vite le 06.04.2019 11:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous avez tous rien compris! Elle fait ça justement pour prouver que les femmes se font insulter et menacer pour tout et n importe quoi! Laissez les gens faire ce Qu ils veulent en plus qualifier ça de dégoûtant alors que justement c est bien plus hygiénique de laisser les poils! L épilation favorise les infections et les mycoses! Renseignez vous avant d écrire des bêtises

  • tarzan le 06.04.2019 10:57 Report dénoncer ce commentaire

    étrangement tout ce qui est nature et naturel devient dégoutant et impossible..

    • NosJoursSontComptés le 06.04.2019 12:18 Report dénoncer ce commentaire

      Eh oui, Internet cache tout, on n'y est plus habitué.

  • Manu le 06.04.2019 10:05 Report dénoncer ce commentaire

    Je sais pas pourquoi mais cela me fait penser à une chanson de Annie Cordy , pour les anciens ....... ça fesait partie du refrain « ça me chatouille, ça me grattouille ».

  • Esta le 06.04.2019 09:24 Report dénoncer ce commentaire

    Ahaha ce nest pas sa jambe...