Selon une étude

04 avril 2018 10:44; Act: 04.04.2018 16:07 Print

Des baleines auraient créé 200 chansons en 3 ans

Les baleines boréales du Spitzberg, qui cumulent le don du chant et celui de la composition, auraient «réalisé» près de 200 chansons différentes en trois ans.

storybild

Alors que le chant des baleines à bosse ressemble à de la musique classique, les baleines boréales feraient plutôt du jazz (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Ces mammifères marins ont un répertoire vocal étonnamment diversifié et en constante évolution», souligne un communiqué de l'université de Washington. Beaucoup d'animaux utilisent des sons pour communiquer mais certains ont déjà démontré des dons musicaux assez originaux: les oiseaux chantonnent dans leur tête en dormant, les otaries battent la mesure, le grand dauphin se présente en sifflant...

Cette fois, ce sont les baleines boréales (aussi appelées baleines du Groenland) qui tiennent le haut de l'affiche. Selon une étude publiée dans la revue «Biology Letters» de la Royal Society, ces cétacés sont à la fois des compositeurs et des interprètes. Chose encore plus rare, leurs chansons sont qualifiées par les chercheurs de «complexes» et «d'une grande variété».

Une population menacée d'extinction

Et pour cause, selon des enregistrements effectués de 2010 à 2014 depuis le détroit de Fram à l'est du Groenland: les baleines boréales du Spitzberg ont produit 184 types de chansons différentes. «Si le chant des baleines à bosse ressemble à de la musique classique, les baleines boréales font du jazz», s'amuse Kate Stafford, de l'université de Washington, auteur principale de l'étude. «Le son est plus libre», constate la chercheuse. De plus, chaque année, leur répertoire est totalement renouvelé.

Selon les chercheurs, les baleines boréales chantent en hiver quand le soleil ne se lève jamais et que la glace recouvre 95 à 100% de la mer. Reste maintenant à découvrir pourquoi leur répertoire varie constamment et si cette virtuosité est l'apanage des mâles, comme chez la baleine à bosse. Chassées depuis le XVIe siècle, les baleines boréales sont divisées en quatre populations en fonction de leur zone d'habitation. La population de l'Atlantique Nord, étudiée ici, est en danger critique d'extinction et ne se compose plus que de 200 individus.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.