En Suisse

23 décembre 2018 17:26; Act: 24.12.2018 13:47 Print

Des billets trouvés dans les WC ont été rendus

La justice suisse a décidé de rendre les billets de 500 euros déchirés, qui avaient été trouvés dans des toilettes, aux personnes qui les avaient découvertes.

storybild

Personne ne sait exactement pourquoi les billets avaient été jetés dans les toilettes. (photo: DPA/Archives)

Sur ce sujet
Une faute?

Au printemps 2017, des liasses de 500 euros déchirés avaient été retrouvées dans les toilettes de plusieurs cafés et restaurants de Genève. Après plus d'un an d'enquête, la justice a décidé d'offrir ce pactole de plusieurs dizaines de milliers d'euros aux employés qui l'ont découvert. En mai 2017, des employés d'une agence de la banque UBS constatent que les toilettes sont bouchées par des billets de 500 euros déchirés. Ils parviennent à en récupérer pour près de 40 000 euros, mais le reste s'échappe dans les tuyaux. L'argent est remis aux policiers, qui voient sur les images de vidéosurveillance trois femmes et un homme faire des allers et retours entre la salle des coffres et les toilettes.

Le même jour, des employés d'un salon de thé situé dans le même immeuble découvrent que les toilettes hommes sont elles aussi obstruées par des billets déchirés. Ils récupèrent au total 8 500 euros. Dans un restaurant voisin, c'est la femme de ménage qui retrouve quelque 26 000 euros. Un mois plus tard, les toilettes d'une pizzeria proche de la banque débordent. Les employés retirent des bouchons de billets trempés pour un total de 60 000 euros. Le butin découvert est conservé par la police genevoise en attendant de retrouver ses propriétaires.

Un problème fiscal?

L'hiver dernier, l'un des Espagnols s'est présenté aux enquêteurs pour raconter que l'argent appartenait à la famille de sa femme qui avait reçu des menaces de malfaiteurs en Espagne et avait préféré mettre le trésor à l'abri en Suisse. L'homme n'a pas expliqué pourquoi les billets avaient été déchirés et jetés, mais il a remboursé rubis sur l'ongle les propriétaires des trois établissements qui avaient porté plainte pour les dégâts occasionnés à leur installation de plomberie.

La Tribune de Genève se demande si la famille espagnole n'a pas paniqué après l'adoption en Suisse de la loi sur l'échange automatique des renseignements bancaires. Toujours est-il que le ressortissant espagnol est ressorti libre de son audition, puisque la destruction de billets de banque n'est pas illégale en Suisse. Et étant donné que la famille espagnole n'a pas réclamé la restitution du butin, la justice genevoise a décidé d'en faire don aux découvreurs, qui vont recevoir des billets tout neufs.

(L'essentiel/afp)