Environnement

09 décembre 2019 15:43; Act: 09.12.2019 17:19 Print

Des chercheurs téléphonent aux grenouilles

Comment recenser les grenouilles à distance? Simplement en leur téléphonant, répondent des chercheurs qui ont créé un outil pour veiller sur les amphibiens en temps réel.

storybild

Les grenouilles, dont certaines espèces sont menacées d'extinction, subissent de plein fouet le réchauffement climatique. (photo: DPA)

Sur ce sujet
Une faute?

«Ce nouveau dispositif permet d'"appeler" un site où vivent des grenouilles, à tout moment et de n'importe où», explique Adrian Garrido Sanchis de l'University of New South Wales en Australie, coauteur de l'étude. Ces observations acoustiques à distance permettent notamment aux chercheurs de déterminer la densité des différentes espèces en un lieu donné et de mesurer leur niveau de conservation.

Fonctionnant à l'énergie solaire et utilisant les réseaux 3G et 4G, l'appareil permet d'effectuer des relevés acoustiques à distance (par téléphone) et, en même temps, de collecter des données environnementales telles que la température de l'eau et de l'air (transmises par SMS). Le «FrogPhone» décroche au bout de trois secondes, ce qui lui laisse le temps d'activer ses capteurs de température et de mesurer les niveaux de ses batteries, précise un communiqué de la British Ecological Society (BES), qui promeut l'étude.

«Le dispositif nous permet de surveiller plus fréquemment et plus facilement la population locale de grenouilles, largement reconnues comme des indicateurs de la santé environnementale», rappelle Anke Maria Hoefer de l'organisation ACT and Region Frogwatch, coauteur de l'étude. Pour les observations nocturnes (le moment où les grenouilles sont les plus actives), les chercheurs peuvent programmer à l'avance leurs appels vers le «FrogPhone». Ils seront alors enregistrés et analysés plus tard.

Testé avec succès d'août 2017 à mars 2018

Les grenouilles, dont certaines espèces sont menacées d'extinction, subissent de plein fouet le changement climatique, conjugué à la destruction de leur habitat et au déclin des insectes. Ces petits batraciens vivant sur des sites souvent isolés et difficiles d'accès, «le FrogPhone permettra de réduire considérablement les coûts et les risques liés» aux observations, juge Anke Maria Hoefer. Tout en réduisant «les potentiels impacts négatifs d'une présence humaine sur les sites d'enquête».

Selon les chercheurs, le «FrogPhone» a été testé «avec succès» d'août 2017 à mars 2018 même s'il reste dépendant du réseau mobile et de l'ensoleillement. «Bien qu'initialement testée sur des grenouilles, la même méthode pourrait, à terme, être étendue à d'autres vocalisations animales (aux insectes et aux mammifères, par exemple), ce qui élargirait son applicabilité à un large éventail d'études consacrées à la conservation de la biodiversité», estime Adrian Garrido Sanchis.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.