Découverte insolite

14 janvier 2017 16:38; Act: 14.01.2017 16:41 Print

Des Portugais font visiter l'Algarve en corbillard

Les vacanciers peuvent désormais découvrir la vie nocturne de l'Algarve, région très touristique du sud du Portugal, à bord d'un corbillard d'occasion racheté par deux copains.

Sur ce sujet
Une faute?

L'idée des Rippers Tours a germé lors d'une soirée arrosée pour oublier un divorce. «Nous sommes sortis ce soir-là dans un véhicule funéraire, un Renault Trafic de 1990, acheté pas cher auprès d'une vieille dame. En rentrant, mon associé José Gonçalves et moi nous nous sommes dit que ça pourrait être marrant de promener des personnes dedans», a affirmé Nelson Silva.

Ces virées d'environ une heure à Albufeira et ses alentours, pour 72 euros, ont séduit les touristes, mais pas seulement. «La majorité de nos clients, environ 70%, est composée de Portugais», a confié ce gestionnaire de flotte automobile, âgé de 32 ans. Cet été, les deux amis ont transporté trois à quatre groupes de six personnes par nuit, selon un itinéraire choisi par les clients.

D'autres projets en tête

Dans un pays où plus de 80% de la population se déclare catholique, les Rippers («éventreurs» en anglais) Tours auraient pu choquer. Mais selon leurs créateurs, hormis quelques critiques dans la rue conseillant de ne pas jouer avec la mort, c'est tout l'inverse qui s'est produit. «Pour les habitants du coin, le corbillard est un atout. Nous sommes reconnaissables et très bien accueillis», s'est félicité M. Silva, avant de préciser que tous les signes religieux et mortuaires ont été retirés du véhicule «pour ne brusquer personne».

Lui et son associé, un gendarme de 30 ans, continuent d'exercer leur métier car les Rippers Tours ne suffisent pas à subvenir à leurs besoins, au moins pour l'instant. L'été prochain, les deux amis envisagent d'étendre leur activité à la capitale Lisbonne. «Nous comptons acheter un autre corbillard, plus récent. Après, qui sait, nous pourrons peut-être voir plus grand», a déclaré M. Silva.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Grumpy le 15.01.2017 16:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec tout on peut faire du fric !

Les derniers commentaires

  • Grumpy le 15.01.2017 16:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec tout on peut faire du fric !