En Suisse

25 juillet 2019 11:55; Act: 25.07.2019 12:41 Print

Des vaches foncent sur 4 personnes, un chien tué

Des bovins ont chargé un groupe en randonnée, blessant un promeneur et tuant un des chiens, lundi en Suisse. Le propriétaire du troupeau s'explique.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Une randonnée a tourné au cauchemar, lundi en Suisse. Quatre personnes avec deux chiens tenus en laisse se baladaient dans un alpage occupé par des vaches, dont plusieurs mères allaitantes. Un panneau situé à proximité rappelait les risques liés à l'instinct maternel de ces bêtes. À un moment, plusieurs d'entre elles se sont approchées de la petite troupe.

Inquiets, les randonneurs ont voulu lâcher les chiens pour qu'ils puissent s'enfuir. Mais une laisse n'a pas pu être enlevée à temps et le toutou a entraîné son maître au milieu du troupeau. Les bovins ont alors chargé, blessant le promeneur et tuant le chien. C'est un des promeneurs qui s'est interposé pour écarter les vaches et qui a dégagé le blessé.

Propriétaire des «vaches tueuses» choqué

Nos collègues de «20 Minuten» ont retrouvé le propriétaire des «vaches tueuses». Il raconte être arrivé sur place et avoir trouvé son troupeau incontrôlable. «Cinquante bovins, dont 25 vaches allaitantes, ont piétiné le chien», précise-t-il, en estimant que la situation était «dangereuse».

L'animal tué est un chien de chasse. Il était à peine reconnaissable. Bruno Röllin dit qu'en 37 ans d'alpage, il n'avait jamais vu des bovins réagir de la sorte. Il ne peut, de ce fait, pas expliquer l'incident. Il estime juste que les randonneurs ne se sont probablement pas suffisamment tenus à distance du troupeau, malgré les panneaux. Quant à l'homme blessé: «Il avait la laisse accrochée à son pantalon et n'a pas réussi à se libérer». Heureusement qu'un autre promeneur l'a aidé «sinon cela aurait pu très mal tourner».

Selon la police, le propriétaire du chien a bien réagi. «Si je suis malchanceux, je devrai lui payer un autre chien», soupire l'éleveur. Il explique que la cohabitation entre vaches et chiens est de pis en pis. «Pour nous, c'est un gros problème, car les mères allaitantes veulent protéger leurs veaux».

(L'essentiel/gwa/frs/cga)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bigbill le 25.07.2019 13:22 Report dénoncer ce commentaire

    Et pour beaucoup de gens peut-être, le "coupable" sera certainement le propriétaire du troupeau et non les touristes imprudents.

  • a bon entendeur le 25.07.2019 13:45 Report dénoncer ce commentaire

    En plus je suppose que la chaleur doit également fatiguer les bêtes et les rendre irritables.... c'est très triste pour le chien, mais c'est la nature.... ne jamais approcher trop près des animaux qui font 3 fois notre masse....

  • Mirabelle le 25.07.2019 18:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En montagne, nous avons été confrontés à une situation similaire avec des vaches allaitantes qui nous ont poursuivis en visant notre chien en particulier. Elles veulent protéger leur petit et peuvent charger tout ce qu'elles considèrent comme une menace. Un simple picnic peut tourner au drame si on ne prend pas garde. On l'oublie souvent, mais la vache descend d'un animal qui devait se défendre devant les loups. Dans les alpages, les vaches en semi-liberté ne sont contenues que par des fossés recouverts d'une sorte de grille à barreaux très larges (leurs sabots passent entre les barreaux, donc elles n'y vont pas) et par des barrières qui évitent qu'elles accèdent à des endroits dangereux. Tout chien qui s'approche d'une vache allaitante avec son veau sera impitoyablement chassé. Les randonneurs en montagne devraient le savoir.

Les derniers commentaires

  • fred le 27.07.2019 09:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis tour à fait d accord avec vous. Ils faut respecter les animaux !!

  • Thunderbird le 26.07.2019 17:09 Report dénoncer ce commentaire

    Des "vaches tueuses"...J'ai quand même du mal à imaginer cela.

  • Danton le 26.07.2019 10:31 Report dénoncer ce commentaire

    Au vu des éléments communiqués, comment peut on imaginer que l éleveur puisse être responsable ? On est dans un monde de fous !

  • c'est tout dit le 26.07.2019 08:40 Report dénoncer ce commentaire

    "le toutou a entraîné son maître au milieu du troupeau", cette phrase montre bien qui a provoqué qui.

  • Bizarre le 26.07.2019 04:45 Report dénoncer ce commentaire

    J'ai souvent caressé des vaches et elles ne m'ont jamais rien fait.