Au Royaume-Uni

16 août 2018 13:56; Act: 16.08.2018 14:17 Print

Draguée sur Insta, elle laisse son fiancé répondre

Une jeune femme de 21 ans se trouvait chez elle avec son fiancé quand un inconnu l'a accostée sur Instagram et lui a proposé d'aller boire un verre.

Sur ce sujet
Une faute?

Amy Perkins, 21 ans, a trouvé la parade pour repousser les gros lourds qui l'abordent sur les réseaux sociaux. La jeune femme était assise sur son canapé avec son fiancé de 24 ans, Ashley Wells, lorsqu'un inconnu a entamé une conversation avec elle sur Instagram.

Rapidement, le dragueur lui propose d'aller boire un verre. Mais Ashley lui répond qu'elle est en couple depuis deux ans et fiancée. Loin de se laisser démonter par cette réponse, le prétendant lui propose de l'épouser si, un jour, elle se séparait de son homme. Choquée par l'audace de ce jeune impertinent, Ashley a décidé de s'amuser un peu tout en lui donnant une bonne leçon. Il a donc enfilé le plus beau sous-vêtement de sa fiancée pour prendre une photo de ses fesses. Sur le premier cliché envoyé, il avait volontairement caché son visage pour laisser penser qu'Amy avait effectivement pris la pose.

La réponse du dragueur abusé n'a pas tardé: «Je croyais que tu étais fiancée?.... Ou peut-être es-tu prête pour faire ce dont je te parlais....». Ce n'est que dans un second temps qu'Ashley a envoyé une photo de lui dans son ensemble. Depuis l’utilisateur a bloqué Amy.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Matt le 17.08.2018 07:40 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne comprendrais jamais ce genre d'articles...

  • Billy le 16.08.2018 15:01 Report dénoncer ce commentaire

    Elle n a qu a mettre son compte en privé et elle ne sera pas derangée...si ce n est pas fait que son copain se demande pq

  • Ba yo le 16.08.2018 23:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    encore une qui veut se faire connaitre. ..

Les derniers commentaires

  • cocou le 18.08.2018 12:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pauvre fille. fait la belle devant son copain mais quand il a le dos tourné....

  • Lou le 18.08.2018 10:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mouais, pareil, je ne vois pas trop l’intérêt non plus...

  • chris le 17.08.2018 12:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    que son copain se pose des questions, il est a coté d'elle... et elle vas discuter sur un site remplis d'inconnus !!?? elle a pas assez à la maison ?? pas à son gout ptetre... sinon elle aurait rien dit! elle v faire un buzz.

  • Intsatrucmachinbiduledefacedebook le 17.08.2018 09:52 Report dénoncer ce commentaire

    Mon amie pas embêtée du tout. pas de FB, Twitter, Instamachin. Cela n’empêche pas de vivre normalement Tous ces réseaux sont les cancers 2.0

    • NoDigitalMan le 18.08.2018 12:57 Report dénoncer ce commentaire

      Oh oui, tous ces personnes qui prennent tellement au sérieux ces sites. Je ne peux que rigoler quand qqn. me raconte de "mobbing" sur Facebbok, harcèlement sur Twitter etc. Déconnectez simplement, c'est pourtant facile. sauf pour ceux qui sont déjà accros, complètement dépendant de cette vie virtuelle.

  • Matt le 17.08.2018 07:40 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne comprendrais jamais ce genre d'articles...

    • naafout J-1232 le 17.08.2018 09:35 Report dénoncer ce commentaire

      justement,il n'y a rien a comprendre...