Aux États-Unis

12 octobre 2020 13:49; Act: 12.10.2020 14:21 Print

Elle accouche en passant ses examens en visio

Une jeune femme a donné la vie à son premier enfant, alors qu'elle était en train de passer les épreuves pour devenir avocate. L'examen avait été décalé à cause du coronavirus.

storybild

Brianna Hill et son fils, né en plein milieu de sa session d’examens. (photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

Passer les examens du barreau n’est généralement pas une mince affaire. Autant dire qu’en accouchant, c’est un exploit. C’est celui qu’a réalisé Brianna Hill, Américaine vivant dans l’Illinois. La jeune diplômée en droit devait passer ses épreuves autour de sa 28e semaine de grossesse. Mais c’était compter sans le coronavirus. «À cause de la pandémie, elles ont été renvoyées en octobre, pendant la 38e semaine», a-t-elle raconté à CNN.

La session d’examens a finalement eu lieu en visioconférence, à raison de quatre tests de 90 minutes répartis sur deux jours. Chaque candidat devait être présent en continu devant son écran pour éviter la tricherie. «J’ai senti quelque chose 30 minutes après le début» de la première épreuve. À la fin de l’interrogation, la crainte de Brianna Hill s’est confirmée: elle avait perdu les eaux. Mais la sage-femme l’a rassurée: elle pouvait faire son second test avant d’aller à la maternité, où son fils est né à 22h.

Le lendemain, l’équipe médicale l’a installée dans une chambre seule avec un panneau «Ne pas déranger» pour ses deux derniers tests. «Je suis tellement reconnaissante pour le soutien que j’ai eu. Les sages-femmes et les infirmières se sont beaucoup investies pour m’aider à devenir non seulement une mère, mais une avocate. Mon mari et mes amis m’ont tellement encouragée que j’ai pu finir malgré ces circonstances moins qu’idéales».

(L'essentiel/AIA)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Tallyortoby le 12.10.2020 16:21 Report dénoncer ce commentaire

    C'est pas pour rien que les femmes sont finalement plus forte que nous les hommes. Felicitation a la maman et l'avocate

  • Abby le 13.10.2020 04:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    juste admirative de la force mentale et de la volonté sans faille de cette femme !! Et le soutien logistique et moral derrière est tout aussi admirable !!!

Les derniers commentaires

  • Abby le 13.10.2020 04:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    juste admirative de la force mentale et de la volonté sans faille de cette femme !! Et le soutien logistique et moral derrière est tout aussi admirable !!!

  • Tallyortoby le 12.10.2020 16:21 Report dénoncer ce commentaire

    C'est pas pour rien que les femmes sont finalement plus forte que nous les hommes. Felicitation a la maman et l'avocate