Alpinisme

21 mai 2017 11:26; Act: 21.05.2017 12:38 Print

Elle gravit l'Everest deux fois en une semaine

Une alpiniste indienne a établi un record en atteignant le sommet du monde pour la deuxième fois en moins d'une semaine, une première.

Sur ce sujet
Une faute?

Anshu Jamsenpa, 37 ans et mère de deux enfants, avait réalisé le 16 mai une première ascension de la plus haute montagne du monde (8 848 m) et n'a pris qu'un bref repos avant de recommencer. Elle avait reçu avant son expédition la bénédiction du dalaï lama, chef de la principale branche du bouddhisme tibétain.

«Anshu a atteint le sommet de l'Everest aujourd'hui à 8h (4h15 au Luxembourg), pour la deuxième fois cette saison, établissant un nouveau record», a déclaré Dawa Lama de Dream Himalaya Adventures. Le record actuel de double ascension féminine de l'Everest en une saison, certifié par le livre Guinness des records, avait été établi en 2012 par l'alpiniste népalaise Chhurim Sherpa.

120 arrivées au sommet cette saison

Anshu Jamsenpa a déjà gravi l'Everest à cinq reprises. Elle avait l'intention de refaire l'expédition en 2014 mais la saison avait été annulée après la mort de 16 guides népalais dans une avalanche. Une autre tentative avait été annulée en 2015 après un violent séisme qui a tué près de 9 000 personnes dans le pays et déclenché une énorme avalanche sur l'Everest faisant 18 morts au camp de base. La semaine dernière, l'alpiniste népalaise Lhakpa Sherpa a battu son propre record féminin du plus grand nombre d'expéditions au sommet de l'Everest en y grimpant pour la huitième fois.

Le nombre de permis accordés cette année par le Népal pour gravir l'Everest a atteint un plus haut historique (373 montagnards étrangers, ce qui pourrait représenter au total avec les guides près de 750 alpinistes), suscitant des craintes d'embouteillages. Plus de 120 personnes ont atteint le sommet depuis le début de la saison actuelle, déjà marquée par la mort de deux alpinistes dont le célèbre grimpeur suisse Ueli Steck. L'année dernière, 443 personnes ont atteint le sommet de l'Everest depuis le Népal et environ 200 depuis le versant tibétain, tandis que cinq personnes y ont laissé leur vie.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.