Belle histoire

26 août 2018 17:45; Act: 27.08.2018 11:44 Print

Elle retrouve celle qui l'a sauvée de la noyade

De passage en Suisse, une Canadienne a pu rencontrer la femme qui l'a sauvée des eaux lors d'un voyage en 2017. Elle n'en revient toujours pas.

storybild

Sue (à droite) et Patrizia se sont rencontrées à Zurich.

L'histoire est presque trop belle pour être réelle. Il y a dix jours, Sue contactait des médias suisses pour lui venir en aide. La Canadienne de 33 ans était à la recherche d'une certaine Patrizia, qui lui avait sauvé la vie une année et demi auparavant. Lors d'un voyage à Oman avec son mari, la jeune femme a connu une expérience traumatisante. Alors qu'elle nageait dans une piscine naturelle, elle est victime d'une crise de panique et commence à se noyer. Une inconnue la ramène à la surface et lui évite le pire. Sous le choc, Sue n'a pas le temps de remercier correctement sa sauveuse dont elle ne retient que deux choses: elle est Suisse et s'appelle Patrizia.

Pour y remédier, la Canadienne décide de retrouver son« Swiss angel» et de la remercier de vive voix, puisqu'elle était justement de passage en Suisse cette semaine. Elle demande l'aide des médias et 20 Minutes, Blick ainsi que Ticinonline jouent le jeu.

Comme des jumelles

La magie des réseaux sociaux opère et lundi dernier, Sue informe qu'elle est non seulement bien arrivée en Suisse mais qu'elle a également reçu des nouvelles de Patrizia: «Elle m'a contactée sur Facebook alors qu'elle était en Autriche. Un de ses amis avait lu un article. Les deux femmes décident alors de se rencontrer à Zurich. «J'ai tout de suite reconnu sa voix et son accent, ainsi que la forme de ses yeux, raconte Sue. C'était incroyable. On s'est prise dans les bras et je n'en revenais pas. Je n'arrêtais pas de dire "J'arrive pas à croire que je t'ai retrouvée"».

Patrizia, 33 ans, passe la journée avec la Canadienne. Les deux nouvelles amies échangent au sujet de la fameuse mésaventure à Oman. «Je ne savais pas que mon action avait eu autant d'influence sur la vie de Sue», confie Patrizia à Blick. Pour témoigner de sa reconnaissance, Sue lui a offert du sirop d'érable tout droit importé du Canada. Il faut croire que les chemins de ces deux femmes étaient destinés à se croiser: elles partagent la même date de naissance. Jour, mois, année identiques, comme le révèle Sue sur son compte Facebook.

(L'essentiel/dri)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Benoit--Arlon le 26.08.2018 18:32 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle belle histoire , cela nous change de tout ce que l'ont peut lire d'habitude, longue vie à ces deux Filles...

  • Sowat le 27.08.2018 04:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est vrai Benoît ! ça fait du bien de lire de belles choses comme cela, au milieu de toutes les horreurs qui se passent dans le monde !!

  • marcel le 26.08.2018 21:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    incroyable!!!! même date de naissance...pour se sauver l'une et l'autre!!! formidable....!

Les derniers commentaires

  • Sowat le 27.08.2018 04:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est vrai Benoît ! ça fait du bien de lire de belles choses comme cela, au milieu de toutes les horreurs qui se passent dans le monde !!

  • marcel le 26.08.2018 21:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    incroyable!!!! même date de naissance...pour se sauver l'une et l'autre!!! formidable....!

  • Margharita Pourri le 26.08.2018 21:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout à fait d'accord Benoît !

  • Benoit--Arlon le 26.08.2018 18:32 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle belle histoire , cela nous change de tout ce que l'ont peut lire d'habitude, longue vie à ces deux Filles...