En Thaïlande

08 avril 2021 12:29; Act: 08.04.2021 13:13 Print

Elle retrouve son chat dans le ventre d’un python

Une jeune fille de 11 ans, qui s’inquiétait de ne plus voir son animal de compagnie, a découvert avec effroi qu’un serpent l’avait dévoré dans la cuisine.

Sur ce sujet
Une faute?

#อุทาหรณ์ ! หนูน้อยเดินออกไปตามหา #แมว หลังบ้าน ก่อนเหลือบไปเห็น #งู ตัวใหญ่ ท้องโต นอนแน่นิ่ง อ่านต่อ https://social.tvpoolonline.com/news/188403 #RIPโฮจุน #ทาสแมว #อุทาหรณ์

Publiée par ข่าวชาวบ้าน - Thai TV Social sur Samedi 3 avril 2021

C’est un terrible crève-cœur que Darunda, 11 ans, a vécu le 3 avril. La jeune Thaïlandaise, domiciliée à Pathum Thani (centre), commençait à s’inquiéter pour son chat Ho Jun, qui ne répondait pas à ses appels. En entrant dans la cuisine, l’écolière s’est retrouvée face à un python de 3,5 mètres de long, étalé sur le plan de travail, une grosse bosse au niveau du ventre. Arrivée en catastrophe, la maman de Darunda a alerté les secours, qui ont confirmé que le reptile avait dévoré le chat de la famille.

«C’est déchirant. Ma fille cherchait notre chat dans la maison et au jardin, et puis je l’ai entendu crier. Quand j’ai vu ce qui s’était passé, j’ai crié moi aussi (…) Je ne pouvais rien faire d’autre que de serrer ma fille et de la réconforter», raconte Kanchisa, qui a publié des photos du drame sur Facebook.

Relâché à 200 km

Ho Jun, 3 ans, avait été recueilli par Darunda et sa famille alors qu’il errait dans la rue. «J’ai été terrifié de voir ce python avec quelque chose dans son estomac. J’imagine qu’il est passé par un trou dans le toit», explique Daomanee, le papa de la jeune fille. Des pompiers volontaires se sont chargés de déloger le serpent avant de le relâcher dans la nature, à plus de 200 kilomètres du domicile de la famille.

Darunda est effondrée, mais une voisine lui a promis de lui offrir un chaton de race valant plusieurs milliers de dollars pour remplacer son cher Ho Jun.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le chat de salon le 08.04.2021 12:42 Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre petit chat ...

  • johnny le 08.04.2021 14:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et puis c’est connu, le prix d’un chat de remplacement va faire oublier l’ancien... c’est triste tout ça, mais c’est la nature.

  • Capilotractrée le 08.04.2021 18:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les moyens mangent les petits, les gros mangent les moyens et les petits. Seuls les moyens ont raison, car la faim justifie les moyens.

Les derniers commentaires

  • Societepourrie le 09.04.2021 12:39 Report dénoncer ce commentaire

    Une animal perdu et on parle d'acheter un nouveau chat hors de prix???... je vous laisse.

  • Capilotractrée le 08.04.2021 18:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les moyens mangent les petits, les gros mangent les moyens et les petits. Seuls les moyens ont raison, car la faim justifie les moyens.

  • TontonB le 08.04.2021 18:28 Report dénoncer ce commentaire

    Et on ne pouvait pas ... comment dire ... trancher la question ? pas de couteau dans cette cuisine ?

  • M'enfin le 08.04.2021 16:49 Report dénoncer ce commentaire

    C'est triste pour la petite mais c'est la loi de la jungle. C'est toujours le plus fort qui mange l'autre.

  • johnny le 08.04.2021 14:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et puis c’est connu, le prix d’un chat de remplacement va faire oublier l’ancien... c’est triste tout ça, mais c’est la nature.