En Suisse

05 juin 2019 08:12; Act: 05.06.2019 10:30 Print

Elles dénoncent un enfant de 4 ans à la piscine

Un maître nageur d'une piscine, en Suisse, a interdit à un garçon de 4 ans de porter son masque de plongée... parce que des femmes se sentaient matées sous l'eau!

storybild

Des femmes s'étaient plaintes d'avoir été observées sous l'eau par des enfants. (photo: Illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

«Mon fils s'intéresse aux Lego et aux Avengers, mais sûrement pas aux corps des femmes sous l'eau!» Voilà le message publié sur Facebook par Adea, une mère de famille suisse. Selon elle, un maître nageur a interdit, le week-end dernier à la piscine, à son garçon de 4 ans de porter son masque de plongée dans le bassin des non-nageurs. Apparemment parce que des femmes s'étaient plaintes d'avoir été observées sous l'eau par des enfants.

Le chef des maîtres nageurs, parle d'un gros malentendu: «Les masques de plongée sont autorisés dans le bassin non-nageurs.» Dans le cas concret, l'employé en question a fait un excès de zèle, explique-t-il. «J'ai parlé avec lui et je lui ai rappelé que les masques étaient autorisés dans ce bassin. Il a reconnu son erreur et a promis de faire mieux la prochaine fois».

Pour finir, il rappelle que le personnel de la piscine intervient lorsque des enfants se rendent dans le bassin des nageurs avec des masques, des tubas ou des palmes. Pas par crainte de voyeurisme, mais plutôt pour éviter que les nageurs soient importunés par des coups de palmes, par exemple.

(L'essentiel/sul/ofu)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le Suisse le 05.06.2019 09:33 Report dénoncer ce commentaire

    Mesdames...restez à la maison si vous avez veur peur qu'on vous regarde en bikini à la piscine. Ou bien vous pouvez mettre une combinaison de plongée...

  • LLOOOOLLL le 05.06.2019 09:21 Report dénoncer ce commentaire

    Mesdames, n'allez plus à la piscine dans ce cas! Si vous vous sentez observer!

  • La petite Voix le 05.06.2019 09:59 Report dénoncer ce commentaire

    On touche le fond

Les derniers commentaires

  • Taxman le 07.06.2019 07:36 Report dénoncer ce commentaire

    et moi qui croyais que la plupart des femmes aiment se faire matter par des plus jeunes? Non, sérieux là.. il a rien fait. Qui n'a pas déjà regardé au-dessus de la clôture du jardin pour regarder son voisin ou sa voisine? Moi, ce qui me fait peur, c'est les adultes qui mattent les enfants, et pas l'inverse

  • Fairytale le 05.06.2019 18:23 Report dénoncer ce commentaire

    Ça c'est du grand n'importe quoi et cette maman a eu bien raison d'en parler afin que ce genre d'incident ne reproduise pas et surtout que les plaignantes comprennent à quel point elles ont été ridicules !

  • Anonymous le 05.06.2019 16:50 Report dénoncer ce commentaire

    Hahaha c'est quoi ce délire le maître nageur croit que le garçonnet regarde les de femmes hahaha trop drôle

  • scandaleux le 05.06.2019 16:17 Report dénoncer ce commentaire

    du grand n'importe quoi à cet âge, les enfants ne savent même pas comment viennent les bébés

  • Scandale le 05.06.2019 14:59 Report dénoncer ce commentaire

    Le gamin devrait porter plainte: des femmes adultes qui matent les petits de 4 ans dans le bassin des petits. Glauque.