Belgique/Thaïlande

22 janvier 2020 11:58; Act: 22.01.2020 12:09 Print

En cavale, il envoie une carte postale à son ex-​​prison

Évadé de la prison de Turnhout (Belgique) le 19 décembre dernier, un ex-détenu a renvoyé à l'institution pénitentiaire une carte postale de Thaïlande et son badge de détenu.

storybild

Un mois après son évasion, Oualid Sekkaki est en Thaïlande. (photo: AFP/Mladen Antonov)

Sur ce sujet
Une faute?

«Salutations de Thaïlande!». C'est la mention écrite en grand sur une carte postale reçue par la prison de Turnhout en Belgique, à proximité de la frontière néerlandaise. Son expéditeur est... un détenu en cavale. La prison avait fait parler d'elle après l'évasion, le 19 décembre, de cinq détenus qui avaient escaladé un mur de six mètres de haut pendant leur promenade du soir pour s'enfuir. Trois d'entre eux avaient été rattrapés en quelques heures par la police, et un quatrième avait été retrouvé aux Pays-Bas, le 3 janvier.

Le cinquième homme, Oualid Sekkaki, 26 ans, court donc toujours, et il semblerait qu'il soit bien loin désormais. Comme l'indique la porte-parole de la prison de Turnhout au journal flamand Het Laatste Nieuws, l'institution pénitentiaire a reçu lundi un courrier de son ancien détenu. Dans l'enveloppe, se trouvaient la fameuse carte postale de Thaïlande, et l'ancien badge de détenu au nom de Oualid Sekkaki.

Le fuyard est le frère d'Ashraf Sekkaki, un criminel belge également passé par le centre de détention de Turnhout, et connu pour ses évasions de la prison de Bruges en hélicoptère en 2009, puis de celle d'Oujda au Maroc en 2010.

(vr/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • mortederire le 22.01.2020 12:23 Report dénoncer ce commentaire

    Il a de l'humour au moins MDR

  • Paolini le 22.01.2020 13:05 Report dénoncer ce commentaire

    il a tout simplement envoyé son badge en Thaillande à un complice et tente de faire croire qu'il est loin...

  • francis le 22.01.2020 13:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    À mon avis, il peut être partout...sauf en Thaïlande .

Les derniers commentaires

  • Léon le 22.01.2020 21:54 Report dénoncer ce commentaire

    Manifique et bravo et ces gens là ( police)veulent nous protéger contre les terroristes . Il a passer comment tous les contrôles pour aller en Thaïlande. Ça c’est la question à se poser.

    • Realiste le 23.01.2020 13:51 Report dénoncer ce commentaire

      Actuellement j'écris du toit de l'élysée. Vous vous demandez comment j'ai passé les controles de securtié ou vous vous dites que c'est faux ?

  • Malou le 22.01.2020 20:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En suivant votre raisonnement Mbappé ou Zinedine sont des noms français...

  • far le 22.01.2020 19:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonne vacances

  • didi le 22.01.2020 16:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo à cette homme quel honte a cette prison

  • Le Belge d'URSS/Russie, une fois le 22.01.2020 13:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore le bon humour belge, haha j'ai bien ri ... et en même temps j'espère il n'est pas dangereux comme détenu mais ça va on voit bien, il est en vacances haha