Traitement hormonal

14 novembre 2016 19:25; Act: 15.11.2016 11:15 Print

Enceinte, elle tombe de nouveau enceinte

Après un traitement hormonal, Kate est tombée enceinte deux fois. Ses bébés ont été conçus à 10 jours d'intervalle, à la suite d'un seul rapport sexuel. Un phénomène rare.

storybild

Charlotte et Olivia, ont été conçues à dix jours d'intervalle. Elles sont aujourd'hui âgées de 10 mois. (photo: Today Tonight)

Sur ce sujet
Une faute?

L'histoire de Kate Hill est aussi rarissime que merveilleuse. En 2006, l'Australienne a appris qu'elle était atteinte du syndrome de Stein-Leventhal, une maladie qui perturbe fortement l'ovulation. Déterminée à faire des enfants, Kate a suivi un traitement hormonal qui a fonctionné. Tellement bien fonctionné qu'elle est tombée enceinte... deux fois! Les deux bébés ont été conçus à dix jours d'intervalle, après un seul et même rapport sexuel.

Ce phénomène, appelé superfétation, est tellement rare que seuls 10 cas ont été recensés dans le monde, explique le Daily Mail. «J'étais déjà enceinte lorsque mon corps a délivré spontanément un autre ovule, les deux embryons se sont donc développés avec dix jours de différence», explique l'Australienne. Elle ajoute qu'au terme du rapport sexuel qu'elle a eu avec son mari, le sperme de celui-ci est resté «vivant» pendant dix jours et a pu fertiliser le second ovule.

Google à la rescousse de l'obstétricien

Kate explique encore qu'en principe, les femmes n'ovulent plus une fois qu'elles sont enceinte. Elle, oui. À l'origine de cette conception si particulière, Kate était enceinte de jumeaux avant de concevoir à nouveau dix jours après. Elle était alors enceinte de trois enfants. Malheureusement, le couple a perdu l'un des jumeaux durant la grossesse et le gynécologue de Kate lui a indiqué deux termes différents: le 20 décembre et le 30 décembre 2015.

Finalement, Charlotte et Olivia sont nées ensemble, 48 heures avant la date prévue de la césarienne. Les deux filles avaient des tailles, des poids, des développements gestationnels et des groupes sanguins différents. Elles sont aujourd'hui âgées de 10 mois et se portent bien. Le Dr Brad Armstrong, obstétricien à l'hôpital de Brisbane, a avoué à Today Tonight qu'il avait si peu de renseignements concernant la superfétation qu'il avait été contraint de se documenter sur Google pour en savoir plus.

(L'essentiel/joc)