Italie

31 juillet 2020 07:01; Act: 31.07.2020 07:05 Print

Endormis sur un matelas, ils se réveillent au large

Les deux jeunes ont été récupérés à plus d’un kilomètre de la côte d’Ugento, dans les Pouilles. Les courants et le vent sont à l’origine de leur mésaventure.

storybild

Sur ce sujet
Une faute?

Le soleil, le ciel bleu, la mer turquoise, la chaleur et une légère brise. Tous les ingrédients étaient réunis pour que le lundi de jeunes, une femme de 20 ans et un homme de 22 ans, se passe à merveille. Le couple en a alors profité pour piquer un petit somme sur un matelas pneumatique. Tout était calme, peut-être trop calme, et quand les deux tourtereaux se sont réveillés, ils se trouvaient déjà en pleine mer à plus d’un kilomètre de la plage d’Ugento, dans le sud de l’Italie.

Pris de panique sur leur embarcation gonflable en perdition, les touristes ont alors tenté de revenir sur la terre ferme à la force des bras. Cette solution s’est rapidement avérée impossible à mettre en œuvre à cause du vent qui les repoussait au large. Les deux se sont donc mis à gesticuler et à crier jusqu’à ce que quelqu’un les remarque depuis la plage et alerte les secours. Les pompiers sont ensuite intervenus en scooter des mers pour tirer le matelas gonflable ainsi que ses deux occupants de leur mauvais pas.

«C’est une mésaventure qui se termine bien, due à la distraction et à la mauvaise connaissance de la mer dans cette zone et du vent qui certains jours peut pousser au large les embarcations gonflables comme les matelas», a expliqué Maurizio Scardia, des secours de Lecce au quotidien Repubblica. «Nous sommes rapidement intervenus et il n’y aura aucune conséquence pour les deux jeunes si ce n’est une peur bleue.»

(L'essentiel/atk)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Momo Renaud le 31.07.2020 08:13 Report dénoncer ce commentaire

    C'est pas l'homme qui prend la mer, c'est la mer qui prend l'homme..

  • citoyen le 31.07.2020 11:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    quand on est pas méditerranéen ou d'origine d'une région des côtes on ignore ces choses car les matelas gonflables sont très dangereux et jamais il faut faire une sieste dans l'eau même si la mer est calme on risque de se retrouver au large en 10 minutes

  • J'adore le 31.07.2020 08:32 Report dénoncer ce commentaire

    Au large ... à 1 km de la plage

Les derniers commentaires

  • Salentina le 02.08.2020 10:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    j'aurai tellement aimé m'endormir sur un matelas en mer là bas car la mer dans les Pouilles est splendide bien plus qu'aux Maldives

  • Naufrage le 01.08.2020 23:00 Report dénoncer ce commentaire

    Aujourd'hui j'ai du reveiller un gars qui s'était endormi sur son matelas gonflables. En lisant cette histoire, j'ai tout de suite reagi.

  • sacha le 31.07.2020 19:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais à quel moment tu arrives à t’endormir sur un matelas gonflable en pleine mer ??? Vive la terre ferme !

  • kael le 31.07.2020 13:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui bon un incident de plage comme les secours en traitent tous les jours.

  • Jacaranda le 31.07.2020 12:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils auraient sinon été sauvés par des ONG patrouillant pour sauver les migrants.