Aux États-Unis

22 août 2019 07:27; Act: 22.08.2019 10:20 Print

Il a offert 100 000 dollars à des pauvres

Bill Pulte, âgé de 31 ans, qui a fait fortune dans la finance, agite la Toile en offrant de l'argent au hasard à ceux qui en ont besoin.

storybild

Bill Pulte a l'intention d'offrir 1 million de dollars au total. (photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

Pour un plein d'essence, un dentier ou encore pour un simple partage sur les réseaux sociaux, Bill Pulte, milliardaire de 31 ans, fait parler de lui aux États-Unis pour sa générosité sans limites, ou presque. Le donateur qui se met en scène sur les réseaux sociaux a déjà offert plus de 100 000 dollars (90 200 euros environ) au hasard à des concitoyens nécessiteux et compte s'arrêter une fois le million atteint. Une charité qu'il justifie par le besoin de créer un «mouvement de donateurs» mondial.

Ce petit-fils d'un riche promoteur américain, qui a lui-même réussi dans la finance, reçoit depuis quelques jours des centaines d'appels à l'aide sur Twitter de la part d'internautes en manque d'argent. Bill Pulte est allé jusqu'à demander à Donald Trump de partager l'un de ses messages sur Twitter afin de reverser 30 000 dollars à un vétéran. Ce que le président américain a fait à peine quelques heures plus tard.

Une campagne de sensibilisation qui n'est pas sans rappeler l'initiative de deux patrons français, qui ont appelé en décembre dernier les plus riches à faire don de 10% de leur fortune. Et qui fait écho à l'histoire de Dale Schroeder, multimillionnaire discret qui a légué sa fortune cet été à une trentaine d'étudiants défavorisés. Bill Gates et sa femme, Melinda, ont quant à eux donné plus de 45 milliards de dollars à leur fondation qui œuvre pour la santé et contre la pauvreté.

(L'essentiel/jmu)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • briciola le 22.08.2019 10:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    super

  • Guddesou le 22.08.2019 12:11 Report dénoncer ce commentaire

    beau geste de ce monsieur!

  • jenesaispas le 22.08.2019 12:10 Report dénoncer ce commentaire

    Wow je suis surpris qu'il existe des hommes comme Bill d dommage qu'il ne sont pas plus nombreux... à mon avis c'est l’exception... mais un jour peut-être une généralité là où la fortune sera partagée équitablement entre tous les humains et peut-être que là notre planète se portera mieux...

Les derniers commentaires

  • lea le 04.09.2019 08:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Super il y a encore beaucoup de pauvre en vois ou le resultat de tout cet argent il passe ou le mieux c est que ses riches gère eux même des donations qu ils font l argent ne va jamais complètement aux pauvre le sisteme en profite c est dommage il faudrais construire des maison aux sans abris est donner a manger medicament est autres directement aux personne conserner comment ca ce fait qu avec tout cet argent des millards ils parlent il y a pas de sécurité sociale pour les sans abris j espère que les riche liront ce message

  • @jenesaispas le 22.08.2019 18:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Amen.

  • Metwurst le 22.08.2019 17:15 Report dénoncer ce commentaire

    Je promets de le faire aussi si je suis dans sa situation

  • loupiotte le 22.08.2019 16:17 Report dénoncer ce commentaire

    Ma grand-mère disait toujours : faire le bien ne fait pas de bruit et faire du bruit de fait pas de bien.

  • Alain le 22.08.2019 13:43 Report dénoncer ce commentaire

    Moi aussi je suis pauvre