En France

29 avril 2020 10:40; Act: 29.04.2020 12:27 Print

Ils oublient leur attestation sur le lieu du cambriolage

Des voleurs ont laissé leur attestation de sortie, comportant leur identité et leur adresse, sur les lieux de leur méfait à 40 euros.

storybild

Les attestations de sortie en France comportent l'identité et l'adresse des personnes. (photo: AFP/Guillaume Souvant)

Sur ce sujet
Une faute?

C'est quand même plus simple de retrouver des cambrioleurs quand ils laissent leurs noms et adresses sur les lieux de leur délit. La gendarmerie de Gironde, dans le sud-ouest de la France, a pu profiter récemment d'un tel coup de pouce de voleurs étourdis, rapporte Midi Libre.

Les faits se sont déroulés dans la boutique d'un domaine viticole de la région bordelaise. Deux malfaiteurs ont accaparé l'attention du vendeur, pendant que le troisième subtilisait la caisse. Quand le vendeur s'est rendu compte que quelque chose clochait, les pieds nickelés ont pris la fuite avec un butin pas franchement mirobolant de 40 euros.

Venus sur les lieux, les gendarmes ont trouvé l'attestation de sortie, obligatoire pendant le confinement en France, d'un des voleurs. Avec son nom et son adresse dessus. Il ne restait qu'à aller chercher les cambrioleurs chez eux. Placés en garde à vue, il seront jugés par le tribunal correctionnel de Bordeaux.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bon Sens le 29.04.2020 11:38 Report dénoncer ce commentaire

    Si tous les cambrioleurs pouvaient être aussi respectueux des lois que ces 3 là, ce serait mieux !

  • TontonB le 29.04.2020 14:13 Report dénoncer ce commentaire

    Pour une fois que cette attestation aura servi à quelque chose

  • Grand Maître le 29.04.2020 18:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je fais un dîner à la fin du confinement...Y en a-t-il pas un qui s'appellerait François Pignon??? Merci de ne pas oublier les allumettes !

Les derniers commentaires

  • DOUDOU le 29.04.2020 21:35 Report dénoncer ce commentaire

    Ils n'étaient pas diplomés d'Haward....

    • Je demande le 30.04.2020 08:59 Report dénoncer ce commentaire

      Qu'est-ce que tu en sais? Elle est où d'ailleurs cette école d'Haward?

    • FLEURY GEORGES le 30.04.2020 17:12 Report dénoncer ce commentaire

      c'était pas la peine de rentrer à la maison ils pouvaient se rendre directement à l'hôtel de police, c'est mieux d'être confiné en prison le repas est fourni plus promenade dans la cours.

  • CORO le 29.04.2020 21:33 Report dénoncer ce commentaire

    C'est là que l'on voit leur niveau intellectuel....à mon avis il l'on fait exprès croyant que les policiers ne savaient pas lire....( comme eux)

  • Grand Maître le 29.04.2020 18:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Miss57,Non il a dû oublier de remplir la raison, c'est pour cela qu'il aura seulement 135 euros.

  • Grand Maître le 29.04.2020 18:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je fais un dîner à la fin du confinement...Y en a-t-il pas un qui s'appellerait François Pignon??? Merci de ne pas oublier les allumettes !

  • WhaleWhisperer le 29.04.2020 17:39 Report dénoncer ce commentaire

    @Sophie, "Intervention urgente au domicile de client". ;-)