Dans les Caraïbes

21 octobre 2019 10:12; Act: 21.10.2019 10:40 Print

Interdite de croisière à vie à cause d'une photo

Une femme s'est mise en danger lors d'une croisière de Royal Carribean, en grimpant sur la rambarde du bateau pour se prendre en photo. Elle a été sanctionnée par la compagnie.

Sur ce sujet
Une faute?

Une femme a été bannie à vie de naviguer avec la compagnie maritime Royal Carribean, après s'être mise en danger lors d'une croisière. Elle a ainsi grimpé sur la balustrade du balcon de sa chambre pour se prendre en photo, rapporte la chaîne américaine CNN.

L'incident s'est produit à bord du navire Allure of the Seas, la semaine dernière, au large des Caraïbes, près de la station balnéaire de Labadie, en Haïti. L'alerte a été lancée par un passager. Il a prévenu l'équipage de la croisière après avoir repéré une femme en train de se prendre en photo les mains sur la tête, en équilibre sur la balustrade du bateau.

L’équipage du navire a identifié et arrêté cette femme au moment où le navire a accosté à Falmouth, en Jamaïque. Sur le site internet de la compagnie, il est précisé qu'il est formellement Interdit de «s'asseoir, de se tenir debout, de poser ou de grimper sur et au-dessus de tout garde-corps extérieur ou intérieur ou d'autres barrières de protection du bateau», pour la sécurité des clients.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • John le 21.10.2019 11:34 Report dénoncer ce commentaire

    Ces "Instagrammeuses" auto-proclamées "Influenceuses" qui sont prêtes à prendre des risques inconsidérés pour quelques Like... Risible. Sage décision de la compagnie.

  • sami le 21.10.2019 10:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tout a fait normal de la sanctioné

  • Maladies mentales le 21.10.2019 11:56 Report dénoncer ce commentaire

    On devrait mener une étude sérieuse sur les capacités cérébrales des accros aux selfies.

Les derniers commentaires

  • nimp le 21.10.2019 19:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tout à fait d'accord avec Maladies mentales et denalen.

  • Le Russe le 21.10.2019 13:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il est interdit d'interdire

  • Francky le 21.10.2019 12:50 Report dénoncer ce commentaire

    Ok c'est dangereux, faut pas le faire, mais on vie dans une époque ou on peut plus rien faire sans que ça prenne des proportions inadmissible, de l'autre côté, si elle serait tombé pour moi la famille n'aurait pas eu le droit de porter plainte contre la socité pour manque de sécurité.

    • denalen le 21.10.2019 13:23 Report dénoncer ce commentaire

      Dans notre "époque", ce qui prend des proportions, c'est les gens qui font justement n'importe quoi sans respecter ni rien ni personne, ça c'est inadmissible. Ce qui, dans une autre "époque", était beaucoup moins le cas, car moins égocentrique et moins narcissique.

    • Francky le 22.10.2019 16:51 Report dénoncer ce commentaire

      Non dans une autre époque, il n'y avait pas de réseau sociaux pour permettre au gens de s'offusquer de ce que font d'autre gens

  • Constat le 21.10.2019 12:48 Report dénoncer ce commentaire

    Thomas Mann a dit: "L'amour de soit-même est le début de toute autobiographie". Je crois que c'est aussi valable pour les selfies.

  • Maladies mentales le 21.10.2019 11:56 Report dénoncer ce commentaire

    On devrait mener une étude sérieuse sur les capacités cérébrales des accros aux selfies.