Malchance

05 octobre 2021 19:24; Act: 05.10.2021 20:02 Print

«J'aurais pu mourir après avoir porté ce short»

Une jeune femme a passé quatre jours en soins intensifs après une infection bactérienne. La faute à un short porté lors d'un rencard. Elle raconte sa mésaventure.

storybild

Sam et son petit ami sont toujours ensemble après cette mésaventure.

Sur ce sujet
Une faute?

Appelez cela de la malchance ou le destin. Toujours est-il qu'un «date» a failli coûter la vie à une jeune femme originaire de Caroline du Nord. C'était en 2018, mais cela n'a rien à voir avec sa rencontre du soir. Au contraire, le «date» a été plus que concluant. À tel point que Sam, une Américaine de 25 ans, n'a pas remarqué que son short était en train de lui causer une grave infection bactérienne, a-t-elle expliqué sur TikTok.

«Si je n'avais pas été à l'hôpital, j'aurais pu mourir à cause de short. J'ai remarqué une irritation sur ma peau après le rendez-vous et c'est devenu de plus en plus douloureux», se rappelle-t-elle. «Je pensais avoir le short le plus cool de la Terre et c'était le cas. Mes fesses étaient presque à l'air!».

Puis, les jours suivants le rendez-vous ont tourné au cauchemar. «Après quelques jours, je suis allé chez le médecin qui m'a prescrit des antibiotiques». Rien n'y a fait, la douleur ressemblait «à des coups de poignards. J'avais des frissons, du mal à respirer et des douleurs dans tout le corps. Je ne pouvais même plus marcher!».

«J'ai passé mon temps à montrer mes fesses aux médecins»

Trop pour la mère de la jeune femme qui l'a emmenée à l'hôpital. Le verdict est alors tombé. Sam souffrait d'un début de septicémie, ce qui a nécessité son admission en soins intensifs.

Elle y a passé 4 jours avec la crainte d'une possible opération pour retirer les tissus infectés. «J'ai passé mon temps à montrer mes fesses aux médecins». Lumière au milieu de ce cauchemar, son «date» du soir s'est transformé en petit ami attentionné, venant la voir régulièrement à l'hôpital, rencontrant pour la première fois sa famille et s'occupant d'elle dans un contexte difficile.

Trois ans après cette mésaventure, les deux tourtereaux sont toujours ensemble. Mais Sam y réfléchira à deux fois avant de porter n'importe quel vêtement pour une soirée cinéma. «Je ne porte plus de shorts en denim. Mais soyez certains que nous raconterons cette histoire à l'occasion de notre mariage».

(th/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Grand Maître le 05.10.2021 19:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    article pas complètement clair. C'était dû a quoi?

  • cocou le 05.10.2021 20:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    encore une histoire totalement pathétique......

  • on est dans la m.... le 05.10.2021 20:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n’était pas dû au short apparemment elle avait la même culotte depuis un mois

Les derniers commentaires

  • luxo le 07.10.2021 04:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Apparemment, certains ont besoin d’une photo du short et des fesses , pour comprendre l’origine de l’infection…

  • Je comprends pas le 06.10.2021 12:21 Report dénoncer ce commentaire

    Finalement, le date est resté avec elle à cause de ses fesses ou de son intelligence ? Parce que d'un côté, il avait déjà tout vu ce qu'il y avait à voir.

  • Billy le 06.10.2021 11:17 Report dénoncer ce commentaire

    "Trois ans après cette mésaventure" Pourquoi vous en parlez maintenant ? En plus, on ne sait même pas qu'est-ce qu'il a causé cette infection...

  • PAEM le 06.10.2021 10:42 Report dénoncer ce commentaire

    Dans l'article d'origine, il est clairement expliqué qu'elle a délibérément porté un short en jean trop étroit pendant 8 heures d'affilées, et que c'est la friction au niveau de la raie des fesses qui a causé une blessure qui s'est infectée. Bref, encore un exemple de nana qui ferait bien de réfléchir un peu au lieu de vouloir montrer son c** à tout le monde pour ensuite en parler sur TikTok. Grand exemple d'intelligence une fois de plus.

  • ENCORE DU GRAND JOURNALISME le 06.10.2021 08:55 Report dénoncer ce commentaire

    1. quel interet ? / 2. on comprend rien