Belgique

25 juillet 2018 07:13; Act: 25.07.2018 09:53 Print

L'alouette huppée ruine les plans des nudistes

Ce petit oiseau rare est en train de bloquer un projet de plage naturiste sur la mer du Nord en Belgique. En cause: des ébats sexuels dans les dunes.

storybild

Sur ce sujet

Le naturisme est en plein boom en Belgique. Et une plage de la mer du Nord, située à Bredene, connaît un tel succès qu'elle est régulièrement prise d'assaut. Lorsqu'il fait beau, quelque 1 000 personnes s'entassent sur une bande de sable de 350 mètres de long. Raison pour laquelle la Fédération belge de naturisme souhaitait créer une 2e plage, à 20 km de là, soit à Westende, pour désengorger la première. Mais ce projet a du plomb dans l'aile.

En effet, une organisation de protection de l'environnement, l'Agence flamande pour la nature et les forêts (ANB), a décidé de bloquer le projet. Motif: elle craint que les ébats sexuels de certains naturistes dans les dunes causent des dommages à la végétation et effraient l'alouette huppée, un oiseau très rare qui ne vit que dans cette région en Belgique.

Le dossier est remonté en haut lieu, au point que la ministre flamande de l'Environnement, Joke Schauvliege, a déclaré que «le développement d'une plage nudiste à Westende ne pourra se faire que si l'on a l'assurance qu'aucune «activité périphérique», telles que nous les connaissons à Bredene, ne se déroulera dans les dunes», explique le quotidien belge «LeVif».

Fauteurs de troubles

Pour ne pas voir leurs rêves s'envoler plus vite que l'alouette, les nudistes ont proposé alors de construire des clôtures autour de ce site pour protéger à la fois les dunes et l'oiseau. Mais le maire de Bredene n'y croit pas: «Comme si un homme nu n'arrivait pas à franchir des barbelés», a-t-il critiqué dans le journal flamand Het Nieuwsblad.

Du coup, les nudistes ne peuvent pas cacher leur déception. Et pointent le comportement des fauteurs de troubles: ceux qui laissent des déchets et ne viennent près des plages naturistes que pour avoir des rapports sexuels dans les dunes ne sont pas de vrais naturistes, estiment-ils.

(L'essentiel/afp)