Parfait homonyme

23 septembre 2019 17:39; Act: 24.09.2019 09:16 Print

La faillite ruine le mariage de Thomas Cook

Un jeune Anglais nommé Thomas Cook doit se marier le week-end prochain lors d'une cérémonie prise en charge par le voyagiste homonyme. Mais la faillite complique les choses.

storybild

Le voyagiste a brutalement fait faillite, laissant des voyageurs dans l'incertitude. (photo: AFP/Oli Scarff)

Sur ce sujet
Une faute?

La faillite de la compagnie de tourisme Thomas Cook a ruiné les projets de milliers de vacanciers et emporté au passage le mariage de... Thomas Cook. «Thomas Cook nous avait promis une surprise pour notre mariage à cause de mon nom, mais ce n'est pas la surprise que nous attendions», a déclaré lundi ce jeune Anglais, cité par le média en ligne Nottinghamshire.

Thomas Cook, 29 ans, et sa compagne Amelia Binch, 27 ans, qui habitent Hucknall, près de Nottingham, sont partis à Rhodes avec leurs deux enfants, le 18 septembre, et devaient se marier à Lindos, le 27 septembre. Les invités devaient arriver avec Thomas Cook (la compagnie) dans les prochains jours, y compris le témoin du marié. Tout est à présent remis en cause puisque la cérémonie (fleurs, gâteau, décorations et animation) était également organisée par Thomas Cook, qui a brutalement fait faillite dans la nuit de dimanche à lundi.

Le futur marié s'est dit «atterré»: «Nous attendions plus de 30 personnes, famille et amis. La moitié d'entre eux sont cloués chez eux dans l'incertitude. Mon témoin est encore en Angleterre, personne ne sait rien. Cela fait deux ans qu'on préparait ça et tout tombe à l'eau». «C'est un vrai cauchemar, a renchéri Amelia. Ils nous ont dit qu'on pouvait être rapatriés à tout moment. C'est affreux, vous n'attendez pas ça d'une compagnie comme celle-là. C'est pour ça qu'on est partis avec eux et maintenant, ça va nous coûter plus cher», s'est lamentée la jeune femme, précisant avoir dépensé quelque 10 000 livres (11 000 euros) pour la fête.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Toy69 le 23.09.2019 17:58 Report dénoncer ce commentaire

    C'est économique, de toute façon 2 mariages sur 3 finissent en divorce, ce sera pour la prochaine fois.

  • inconnu le 23.09.2019 18:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    avec cette compagnie aérienne j'ai découvert le voyage en avion pour la première fois de ma vie en 2003, un souvenir de dingue lorsque je tirais la chasse d'eau et je me faisais presque aspirer la tête dans la toilette !!!

  • Grand Maître le 23.09.2019 18:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    triste pour eux! mais ils vont être remboursés !!Et ça permet de réfléchir encore un peu....

Les derniers commentaires

  • inconnu le 23.09.2019 18:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    avec cette compagnie aérienne j'ai découvert le voyage en avion pour la première fois de ma vie en 2003, un souvenir de dingue lorsque je tirais la chasse d'eau et je me faisais presque aspirer la tête dans la toilette !!!

  • Grand Maître le 23.09.2019 18:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    triste pour eux! mais ils vont être remboursés !!Et ça permet de réfléchir encore un peu....

    • Fiscaliste le 23.09.2019 19:03 Report dénoncer ce commentaire

      Rembourser par qui ? si la société fait faillite, il n'y a plus personne pour payer derrière.

  • Toy69 le 23.09.2019 17:58 Report dénoncer ce commentaire

    C'est économique, de toute façon 2 mariages sur 3 finissent en divorce, ce sera pour la prochaine fois.