Afrique du Sud

24 août 2018 09:56; Act: 24.08.2018 12:21 Print

Le lionceau de banlieue coule des jours heureux

L'animal, découvert il y a un an dans un appartement près de Paris, a été relâché dans une réserve de 25 000 hectares.

storybild

King avait été découvert en octobre 2017, dans un appartement inoccupé. (photo: dr/Twitter)

Sur ce sujet
Une faute?

King, un lionceau découvert il y a près d'un an enfermé dans une cage dans un appartement aux portes de Paris, a été réintroduit dans une réserve en Afrique du Sud où il «coule des jours heureux», a-t-on appris jeudi, auprès des pompiers de Paris.

L'animal avait été retrouvé en octobre 2017 dans un appartement inoccupé de Noisy-le-Sec, au nord-est de la capitale française. Son possesseur, un homme de 24 ans, avait été interpellé après avoir été repéré sur les réseaux sociaux, où il s'affichait avec le lionceau. «Aujourd'hui âgé d'un an, King coule des jours heureux dans une réserve de 25 000 hectares en Afrique du Sud», indiquent les pompiers sur leur site.

Le jeune lion a été accueilli par la fondation «Born Free». La fondation délivre les soins quotidiens et accompagne l'animal, «toujours traumatisé par sa mésaventure», pour lui permettre de s'acclimater à son nouvel environnement naturel, ajoutent les pompiers.

Un jeune tigre abandonné

Après la découverte du petit fauve, la justice avait ouvert une information judiciaire, notamment pour «détention et transport non autorisés d'espèce animale non domestique protégée». Son propriétaire avait été inculpé et placé en détention provisoire. Musicien, il «voulait louer légalement un lion pour le faire apparaître dans un clip» et avait fini par se voir proposer «d'acheter un lionceau», avait à l'époque affirmé son avocate.

Chaque année, les pompiers de Paris réalisent 800 interventions concernant des animaux dangereux ou exotiques tels que lézards, iguanes ou araignées. En 2016, un jeune tigre avait également été découvert en banlieue parisienne où des dealers monnayaient des selfies en sa compagnie contre quelques euros. Le félin avait été abandonné lorsque la police s'était mise à sa recherche. Il avait été confié à un refuge du centre de la France.

(L'essentiel/afp)