Sauvetage délicat

11 janvier 2018 12:46; Act: 11.01.2018 15:06 Print

Le pneu autour de ce crocodile risque de le tuer

Un crocodile avec un pneu autour du cou depuis plus d'un an, dans un fleuve en Indonésie, risque d'étouffer à mesure qu'il grandit.

storybild

Les autorités peinent à sauver ce reptile, devenu une attraction locale. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Espèce protégée, ce crocodile long de quelque quatre mètres a été aperçu régulièrement depuis fin 2016, dans le fleuve qui traverse Palu, la capitale du centre des Célèbes. Une récente vidéo tournée par un habitant de la région montre le reptile qui peine à respirer. Des défenseurs des animaux pensent que quelqu'un a délibérément lancé ce pneu de moto autour de la tête du reptile pour essayer de le piéger et le conserver comme un animal de compagnie.

Le crocodile a été récemment aperçu en train de nager sous un pont à Palu, sous les yeux de curieux essayant de prendre des selfies avec le reptile en toile de fond, le long des berges. «L'an passé, nous avons constaté qu'il y avait encore suffisamment d'espace pour que le crocodile puisse remuer son cou, mais nous n'allons pas attendre que le pneu étouffe l'animal», a déclaré jeudi le directeur de l'agence locale de protection des animaux, Haruna.

Comment le sauver?

Le problème, c'est que l'agence n'a pas les équipements appropriés pour sauver l'animal. Et les tentatives toutes récentes de le localiser dans le fleuve se sont révélées infructueuses. En outre, les autorités s'opposent à l'utilisation de fléchettes tranquillisantes en vue d'approcher le reptile, redoutant qu'il ne disparaisse dans le fleuve, où se trouvent plus d'une vingtaine de crocodiles, avant que le sédatif n'agisse.

À la recherche de solutions, des membres de l'agence locale de protection des animaux ont créé un piège en fer qui sera placé au fond du fleuve lorsque le niveau de l'eau sera bas, a indiqué Haruna. «Nous allons sans aucun doute sauver le crocodile, mais en même temps, il faut aussi que je tienne compte de la sécurité de mes hommes», a-t-il dit.

(L'essentiel/AFP)