Libéria

20 avril 2019 11:25; Act: 20.04.2019 11:27 Print

Le président Weah délogé par des serpents

George Weah, le président du Libéria, est privé de son bureau jusqu'au 24 avril à cause de la présence de deux serpents.

storybild

George Weah a été élu à la présidence du Liberia en janvier 2018.

Sur ce sujet
Une faute?

Le président du Libéria George Weah ne pourra pas accéder à son bureau avant le 24 avril, le temps de procéder à la fumigation de l'immeuble où il est situé pour en chasser deux serpents. Toutes les activités du ministère des affaires étrangères sont suspendues.

L'ancien footballeur occupe le dernier étage de l'immeuble du ministère des affaires étrangères, dans le centre de la capitale Monrovia. Mercredi, deux serpents se sont introduits au rez-de-chaussée, non loin de l'ascendeur emprunté par l'ex-attaquant du PSG et de l'AC Milan, ont indiqué vendredi les autorités libériennes.

Procédure toxique

«Toutes les activités du ministère des affaires étrangères, y compris le bureau des passeports et des visas, seront suspendues pour cause de fumigation du 18 au 23 avril. Les activités normales reprendront le 24», indique un communiqué du ministère. «Cette opération de fumigation est effectivement due à la présence de serpents», a précisé vendredi un porte-parole de la présidence. En raison de la toxicité de la procédure, l'accès au bâtiment sera interdit pendant cette période.

Seul Africain lauréat du Ballon d'or (1995), George Weah a succédé en janvier 2018 à Ellen Johnson Sirleaf, première femme élue chef de l'Etat en Afrique à la tête du Libéria. Le pays est en grande précarité financière, après la guerre civile de 1989-2003 et une épidémie d'Ebola meurtrière (2014-2016). Il est lourdement dépendant de l'aide internationale.

(L'essentiel/afp)