Vieil animal

24 mai 2020 15:10; Act: 25.05.2020 12:03 Print

Le zoo de Moscou pleure un alligator de 84 ans

Saturne, décédé cette semaine, avait vécu les bombardements de Berlin et avait été emmené de l'autre côté du Rideau de fer, a rappelé le zoo qui l'a accueilli en 1946.

storybild

L'animal a vécu certaines péripéties de l'histoire. (photo: AFP/-)

Sur ce sujet
Une faute?

Un alligator légendaire ayant vécu l'enfer des bombardements à Berlin lors de la Seconde Guerre mondiale, est mort à 84 ans au zoo de Moscou qui a déploré «la fin d'une époque». «Saturne, notre alligator du Mississippi, est mort de vieillesse le 22 mai», a annoncé le zoo samedi soir. Il est parti «à l'âge respectable d'environ 84 ans», après avoir vécu «une vie longue et riche en événements», précise le communiqué, soulignant que dans la nature, ces alligators ne vivent qu'entre 30 et 50 ans.

Né aux États-Unis en 1936, Saturne a ensuite été transféré au zoo de Berlin, d'où il s'est évadé après le bombardement du 23 novembre 1943, ayant coûté la vie à plusieurs reptiles de cet établissement. En 1946, il a été découvert par des soldats britanniques et remis à l'Union soviétique, les trois années de sa vie entre ces deux événements constituant un mystère. Saturne a été emmené à Moscou en juillet 1946 «et presque aussitôt un mythe est né, selon lequel il aurait fait partie de la collection personnelle d'Hitler», précise-t-il.

«Le zoo de Moscou a eu l'honneur d'abriter Saturne pendant 74 ans et a fait tout son possible pour soigner l'honorable alligator de la manière la plus attentionnée possible», souligne le communiqué. Il était capricieux lorsqu'il s'agissait des repas et adorait se faire masser avec une brosse, selon la même source. «Saturne pour nous, c'est tout une époque. Il nous a rejoint après la Victoire (sur l'Allemagne nazie) et a célébré avec nous les 75 ans de cette Victoire», souligne le zoo de Moscou. «C'était un grand bonheur de pouvoir être à côté de lui, de regarder dans ses yeux», poursuit-il, en ajoutant: «Nous espérons que nous ne l'avons pas déçu».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • bonsens le 25.05.2020 02:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est un bel animal mais moins intelligent qu’une souris donc bof!

  • benvoyons le 24.05.2020 16:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    respect à cet animal et à ses soigneurs

  • murdok le 24.05.2020 15:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une belle histoire .

Les derniers commentaires

  • censuré le 25.05.2020 09:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    alligator ou crocodile c'est caïman la même chose.

  • bonsens le 25.05.2020 02:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est un bel animal mais moins intelligent qu’une souris donc bof!

  • Caroline de Valmont le 25.05.2020 02:21 Report dénoncer ce commentaire

    Mais vous êtes pathétiques les rares commentateurs, 84 ans, que ce soit pour un humain ou alligator, c'est un âge digne pour mourir.

  • luxbzh le 24.05.2020 23:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    un animal est toujours reconnaissant des soins et attentions qu'on lui donne. Il a bien vécu tant mieux.

  • benvoyons le 24.05.2020 16:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    respect à cet animal et à ses soigneurs