Aux Pays-Bas

30 mars 2019 16:28; Act: 30.03.2019 16:44 Print

Les vaches vont pouvoir faire pipi dans un urinoir

Des bovins maîtrisent, depuis peu, l'art de faire pipi dans un urinoir pour réduire les émissions de gaz libéré par les effluents d'élevage.

storybild

Une fois le repas terminé, un robot stimule un nerf au-dessus de la mamelle, ce qui donne à la vache - qui produit entre 15 et 20 litres par jour - l'envie d'uriner. (photo: Capture d'écran)

Sur ce sujet
Une faute?

«Une vache ne sera jamais totalement propre mais on peut lui apprendre à aller aux toilettes»: des bovins aux Pays-Bas maîtrisent depuis peu l'art de faire pipi dans un urinoir pour réduire les émissions de gaz libéré par les effluents d'élevage. Connus pour être à la pointe de l'innovation, les Pays-Bas sont aussi les deuxièmes exportateurs agricoles et agroalimentaires du monde, derrière les États-Unis.

Pour limiter l'impact du secteur agricole sur l'environnement, le gouvernement néerlandais - ambitieux dans la lutte contre le réchauffement climatique - impose des mesures strictes aux agriculteurs, telles que des restrictions de taille des troupeaux, des périodes d'épandage de fumier limitées et des normes sanitaires dans les étables. Avec le CowToilet (toilettes pour vaches, en français), «on attaque le problème directement à la source», déclare Henk Hanskamp, autoentrepreneur et créateur de l'urinoir.

Un robot stimule un nerf au-dessus de la mamelle

En réceptionnant l'urine, ce dernier permet de réduire les émissions d'ammoniac, un composé chimique créé lorsque le liquide entre en contact avec le fumier. Il se forme alors à partir de cet ammoniac du protoxyde d'azote, gaz à effet de serre. Le principe du CowToilet est simple: l'urinoir est situé dans un box, au niveau du postérieur du bovin, invité à y manger des granulés. Une fois le repas terminé, un robot stimule un nerf au-dessus de la mamelle, ce qui donne à la vache - qui produit entre 15 et 20 litres par jour - l'envie d'uriner.

Ainsi, M. Hanskamp, dont l'entreprise développe des innovations pour le secteur agricole, prévoit de pouvoir «réduire au moins de moitié les émissions d'ammoniac libérées par les effluents d'élevage» une fois le processus peaufiné. Les scientifiques et les universitaires saluent l'arrivée sur le marché - prévue pour 2020 - de l'urinoir, qui a remporté mi-mars un prix local pour la meilleure innovation. «Les étables en deviennent plus propres et le sol plus sec», observe Jan Velema, un vétérinaire qui a assisté aux tests, cité par le quotidien de référence De Volkskrant.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • @Anticonformiste le 31.03.2019 07:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je dirais même plus que génial, il faudrait adapter ce brevet au WC des stations sur les autoroutes, pour tout ceux qui urinent toujours à côté......

  • Anticonformiste le 30.03.2019 21:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Génial !!! Un exemple à suivre !

  • Luxo le 31.03.2019 20:02 Report dénoncer ce commentaire

    Des vaches qui mangent des granulés??? Si elles avaient suffisamment de prairie pour manger que de l'herbe se problème de pollution ne se poserait pas. La seule solution et de limiter à 20 le nombre de bêtes par ferme et d'obliger le fermier à produire sur son exploitation la totalité des aliments pour nourrir ses animaux. Les fermes de 800 vaches comme il en existe au GDL sont une catastrophe écologique pour l’environnement et le gouvernement devrait arrêter de leurs accorder des subventions et de distribuer du lait dans les écoles.

Les derniers commentaires

  • C'est vrai le 01.04.2019 08:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour la première fois je vois un pays qui inculpe les fermiers

  • Luxo le 31.03.2019 20:02 Report dénoncer ce commentaire

    Des vaches qui mangent des granulés??? Si elles avaient suffisamment de prairie pour manger que de l'herbe se problème de pollution ne se poserait pas. La seule solution et de limiter à 20 le nombre de bêtes par ferme et d'obliger le fermier à produire sur son exploitation la totalité des aliments pour nourrir ses animaux. Les fermes de 800 vaches comme il en existe au GDL sont une catastrophe écologique pour l’environnement et le gouvernement devrait arrêter de leurs accorder des subventions et de distribuer du lait dans les écoles.

  • Taxman le 31.03.2019 15:11 Report dénoncer ce commentaire

    non, mais c'est sérieux la?

  • @Anticonformiste le 31.03.2019 07:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je dirais même plus que génial, il faudrait adapter ce brevet au WC des stations sur les autoroutes, pour tout ceux qui urinent toujours à côté......

  • Anticonformiste le 30.03.2019 21:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Génial !!! Un exemple à suivre !