Au Royaume-Uni

21 juin 2019 07:31; Act: 21.06.2019 09:18 Print

Leur maison s'est enfoncée dans le sol

Un couple de sexagénaires anglais a dû quitter sa maison en catastrophe, il y a quelques semaines, après que celle-ci a commencé à s'affaisser en une nuit!

storybild

Les propriétaires de la maison attendent de connaître le sort de leur demeure. (photo: Capture d'écran «Daily Mail»)

Sur ce sujet
Une faute?

En se levant un beau matin de mars, Ken et Gail Pitts se sont retrouvés en plein cauchemar: leur superbe maison de Horning (est de l'Angleterre) avait commencé à s'enfoncer dans le sol pendant la nuit. Depuis, le couple de sexagénaires a été contraint de quitter cette demeure qu'il occupait depuis dix-sept ans et attend de savoir si elle va devoir être démolie.

Dans une interview accordée mercredi au «Daily Mail», les Pitts assurent qu'ils n'ont décelé aucun signe avant-coureur et que leur habitation s'est inclinée en une seule nuit. Des voisins, eux, ont leur petite idée sur la question: ils expliquent que cette maison des années 1970 a commencé à s'affaisser après avoir été récemment recouverte de chaume. Les fondations en bois n'auraient pas supporté ce poids supplémentaire et auraient partiellement cédé.

«C'est tellement triste de voir ça»

Une théorie en partie validée par Tom North, experts en immobilier: «La zone est extrêmement humide et la plupart de ces propriétés – surtout les anciennes – ont des fondations en bois enfoncées dans le sol. L'une des possibilités est que les pieux de bois de cette maison se soient brisés parce que le sol s'est déplacé, s'est décomposé ou détérioré».

Pendant ce temps, les internautes du coin ne cachent pas leur émotion et s'inquiètent pour les Pitts. «Je rêvais d'habiter là-bas quand j'étais enfant. C'est tellement triste de voir ça», a commenté une habitante de la région sur Facebook. «Nous avons passé à côté la semaine dernière et franchement, je n'ai pas pu regarder. Trop bouleversant», a écrit une autre riveraine.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ladeux le 21.06.2019 08:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    triste pour ces gens. avec les technologies d'aujourd'hui, il y a moyen de faire des injections bétons et redresser la maison. on déplace bien des phares en bord de mer

  • Mister Bau le 21.06.2019 10:39 Report dénoncer ce commentaire

    Toutes les maisons qu'on construit depuis une trentaine d'années risquent de connaître le même sort:les matériaux sont très mauvais

Les derniers commentaires

  • Mister Bau le 21.06.2019 10:39 Report dénoncer ce commentaire

    Toutes les maisons qu'on construit depuis une trentaine d'années risquent de connaître le même sort:les matériaux sont très mauvais

    • Fredo le 21.06.2019 21:46 Report dénoncer ce commentaire

      @ Mister Bau: La construction n'a rien à voir avec l'affaissement du terrain cela peut arriver n'importe ou et n'importe quand sans tout les pays.

  • ladeux le 21.06.2019 08:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    triste pour ces gens. avec les technologies d'aujourd'hui, il y a moyen de faire des injections bétons et redresser la maison. on déplace bien des phares en bord de mer

    • Tonton Beber le 21.06.2019 10:06 Report dénoncer ce commentaire

      oui ... injections de béton, je pensais à la même chose ... un peu comme pour la tour de Pise d'ailleurs.

    • Fredo le 21.06.2019 21:48 Report dénoncer ce commentaire

      @ ladeux: Oui bien sur mais qui va payer cette intervention extrêmement couteuse???? Dépasserait même de beaucoup la valeur de la maison et aucune assurance ne couvre ces dégâts.