Nostalgique de l’avion?

25 octobre 2020 12:43; Act: 26.10.2020 11:30 Print

Partagez un repas dans un Airbus… cloué au sol

Avec la crise sanitaire, les compagnies aériennes se tournent vers de nouvelles façons de gagner de l’argent, allant de «vols vers nulle part» à des visites des avions.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Prendre son repas dans un siège d’avion tout en regardant un film sur son petit écran, dans deux appareils immobilisés sur le tarmac: des centaines de convives, nostalgiques des voyages en avion, ont afflué samedi, dans ces restaurants éphémères de Singapore Airlines.

Quatre cents convives

La compagnie nationale de Singapour, qui a supprimé des milliers d’emplois et cloué au sol la quasi-totalité de ses avions cette année, offre à ses passagers la possibilité de manger à bord de deux A380 – le plus gros avion commercial du monde.

Samedi, plus de 400 convives ont ainsi procédé à l’enregistrement à l’aéroport Changi de Singapour, avant de passer les habituels contrôles de sécurité et d’embarquer dans l’avion pour déjeuner.

«La nourriture est assez incroyable, meilleure que celle qu’ils servent pendant le vol», a commenté à l’AFP Zhou Tai Di, étudiant en économie de 17 ans, en piochant dans un poulet glacé à la sauce soja, accompagné d’aubergines épicées frites et de riz.

Certains s’installent pour une sieste en attendant le service du repas tandis que d’autres regardent des films sur l’écran intégré au dossier du siège de devant. Environ la moitié des sièges ont été laissés libres, obéissant aux consignes de distanciation sociale.

De 33 à 400 euros

Calvin Teo, fonctionnaire de 29 ans passionné d’aviation, a déboursé 321 dollars singapouriens (200 euros) pour un menu en six plats servi en classe affaire. Il explique que les voyages en avion lui manquaient et qu’il voudrait bien renouveler l’expérience.

«Bien sûr, la sensation de vraiment voler est mieux, parce qu’il y a l’excitation de se rendre dans une nouvelle destination, de l’explorer. Bien qu’on ne puisse le faire en ce moment à cause du Covid, c’est une bonne solution de rechange, pour recréer les sensations d’un vol long courrier», a-t-il indiqué à l’AFP.

L’option la plus onéreuse est un menu en huit plats en première classe proposé pour 642 dollars singapouriens (400 euros), tandis que la moins chère donne droit pour 53 dollars singapouriens (33 euros) à un siège en classe économie et trois plats.

Un nombre restreint de convives ont aussi eu droit à une visite de cet aéronef à deux étages et à des selfies dans le cockpit avec les pilotes.

Un repas d’avion à domicile

Ces repas se sont révélés étonnamment populaires: la compagnie a annoncé six sessions supplémentaires, après avoir vendu plus de 900 billets, écoulés en seulement 30 minutes.

Singapore Airlines propose aussi des livraisons à domicile de repas d’avion, mais a abandonné ses projets de «vols vers nulle part» – de courts trajets en avion décollant et atterrissant dans le même aéroport – à la suite d’un tollé sur l’impact environnemental.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le viet le 26.10.2020 07:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si on avait la même idée en Europe, on aurait pu limiter les licenciements. Au moins ça fait rentrer un peu d'argent

  • Jeanlux le 26.10.2020 20:18 Report dénoncer ce commentaire

    Etrange mais amusant. Et c’est bon pour l’économie !

  • bonsens le 26.10.2020 14:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils devraient faire découvrir les différentes classes et les autres options

Les derniers commentaires

  • Jeanlux le 26.10.2020 20:18 Report dénoncer ce commentaire

    Etrange mais amusant. Et c’est bon pour l’économie !

  • Idem au Luxembourg... le 26.10.2020 17:34 Report dénoncer ce commentaire

    Pendant très longtemps il y eu un avion-restaurant à Mamer

  • bonsens le 26.10.2020 14:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils devraient faire découvrir les différentes classes et les autres options

  • Vakanz doheem le 26.10.2020 12:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    À l'avenir,si jamais vous avez l'opportunité de voyager avec Singapore Airlines,faites-le car ça en vaudra le coup (coût).

  • Le viet le 26.10.2020 07:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si on avait la même idée en Europe, on aurait pu limiter les licenciements. Au moins ça fait rentrer un peu d'argent