Aux États-Unis

16 août 2019 15:41; Act: 16.08.2019 15:57 Print

Pourquoi a-​​t-​​il déposé 50 vieilles télés dans la nuit?

Des téléviseurs d'un autre âge ont été mystérieusement livrés devant des habitations par un livreur vêtu d'une combinaison sombre et... déguisé en télé.

Sur ce sujet
Une faute?

De loin, on pourrait penser qu'il s'agit du dernier clip des Daft Punk, il n'en est rien. Dans le comté de Henrico, en Virginie, plus d'une cinquantaine de vieux téléviseurs ont été déposés devant des habitations par un homme... portant un masque en forme de télévision. Les mystérieuses livraisons ont été filmées par des caméras installées aux portes d'entrées des diverses habitations. Et toutes font état de la même scène: l'homme, vêtu d'une combinaison sombre, dépose son «cadeau», fait un signe amical à la caméra et s'en va paisiblement.

La police locale affirme qu'il n'a pas agi seul. En effet, une autre vidéo atteste qu'une personne portant cette fois un costume blanc s'est adonnée au même «loisir». «Nous avons constaté qu'il n'y avait pas de menace pour les habitants. L'enquête n'ira pas plus loin», un confié un porte-parole au Washington Post.

«Rien n'a été fait de manière malveillante»

Fort heureusement, les destinataires n'ont pas eu à s'occuper de l'élimination des téléviseurs, car ce sont les employés municipaux qui ont été mandatés pour les emmener. De plus, cette histoire semble avoir réchauffé les chaumières de la région. «Avec toutes ces tragédies qui se produisent, ça fait du bien de pouvoir raconter une histoire aussi drôle», a confié un habitant sélectionné par le mystérieux livreur.

Même si les autorités avaient la capacité de l'identifier, l'homme ne serait pas poursuivi. «Rien n'a été fait de manière malveillante», estiment les autorités. «Il n'y a donc aucune raison d'agir». Mais les habitants sont vivement encouragés à les contacter si de tels événements devaient se reproduire.

(L'essentiel/szu)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.