En Australie

06 septembre 2018 08:32; Act: 06.09.2018 12:09 Print

Qui veut acheter un pub au milieu de nulle part?

Une enseigne emblématique du pays des kangourous et située à 600 km de la grande ville la plus proche est à vendre pour la première fois en 40 ans.

storybild

Davis Brook cherche à vendre son établissement. (photo: AFP/Saeed Khan)

Une faute?

L'un des pubs australiens les mieux connus, situé dans l'arrière pays reculé de l'immense pays-continent, loin de toute grande ville, est à vendre pour la première fois en près de 40 ans, suscitant les convoitises locales comme internationales. Le Birdsville Hotel a 134 ans et c'est le seul troquet de Birdsville, localité de 140 habitants. Y boire un verre est devenu incontournable pour les touristes attirés par les courses de chevaux centenaires du bourg et par son festival de musique.

Le propriétaire de l'établissement David Brook, dont la famille vit à Birdsville depuis la fin des années 1880, explique que les agents immobiliers lui ont signalé «de l'intérêt venu de loin» pour le pub situé à plus de 600 kilomètres de la grande ville la plus proche. Pour M. Brook, qui a acheté l'endroit ayant appartenu à sa grand-mère entre 1920 et 1946 en 1979, son isolement même est son principal attrait.

Une «icône australienne»

«Quand on explique qu'il peut y avoir des courses avec 6 000 personnes et un festival de musique avec 9 000 personnes sur un week-end dans une ville où il n'y a qu'un seul pub, on peut se rendre compte que ce n'est pas une mauvaise affaire», dit-il. Avec ses murs en grès, ses chapeaux de cowboy poussiéreux suspendus au plafond et sa musique country diffusée à plein tube, l'estaminet est vendu comme «une vraie icône australienne» où «tout le monde veut raconter qu'il y a bu une bière».

Le pub dispose aussi de 27 chambres ainsi que d'un service de ravitaillement des petits avions et hélicoptères qui amènent les touristes à Birdsville. À la différence d'autres établissements qui se sont modernisés, le décor est resté simple. Depuis 2013, les affaires sont devenues encore plus florissantes grâce à un festival de musique qui se déroule sur trois jours dans le désert de Simpson, connu comme le «concert le plus isolé de la planète». «J'espère que ça restera un endroit modeste mais sympa», dit M. Brook.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Grosse Bertha le 06.09.2018 11:07 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi pas si il à un jet...c'est cool.

Les derniers commentaires

  • Grosse Bertha le 06.09.2018 11:07 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi pas si il à un jet...c'est cool.