Succès mondial

23 janvier 2021 09:04; Act: 23.01.2021 12:33 Print

Ravie que ses moufles aient causé «de la joie»

La créatrice des moufles que portait Bernie Sanders le jour de l'investiture est une enseignante qui ne changera pas de vie, même si tout le monde réclame ses créations.

storybild

La photo de Bernie Sanders avec ses moufles a fait le tour du monde. (photo: AFP/Brendan Smialowski)

Sur ce sujet
Une faute?

Jennifer Ellis n'a jamais rencontré Bernie Sanders, et pourtant, son nom est entré depuis mercredi dans l'Histoire des États-Unis, aux côtés du sénateur du Vermont: car c'est elle qui a cousu les fameuses moufles que portait «Bernie» à la cérémonie d'investiture de Joe Biden. Cette enseignante de 42 ans menait, jusqu'à mercredi, «une vie tranquille» dans sa petite ville d'Essex Junction, dans le Vermont, a-t-elle raconté à l'AFP.

Elle faisait classe, en ligne, à ses élèves de CE1, lorsque son téléphone s'est mis à émettre une série de «ding». Inquiète, elle s'interrompt pour consulter les messages: «Bernie Sanders porte tes moufles à l'investiture», lui annonçaient-ils en substance.

L'histoire de ces moufles écolos - elles sont en laine recyclée, doublées de tissu polaire fait de bouteilles en plastique également recyclées - a de quoi attendrir.

«J'ai été si touchée que je lui ai envoyé 10 autres paires»

Fan du sénateur socialiste, écolo convaincue, Jennifer lui avait envoyé une paire de moufles après sa défaite contre Hillary Clinton à la primaire démocrate pour la présidentielle 2016, pour le consoler. Elle savait, par une connaissance commune, qu'il les aimait bien, rien de plus. Puis l'an dernier, lorsque «Bernie» tentait à nouveau sa chance pour la présidentielle, elle a appris qu'il avait prêté les moufles à quelqu'un qui avait froid aux mains. «J'ai été si touchée que je lui ai envoyé 10 autres paires», dit-elle.

Cela lui avait déjà valu un mini-buzz, mais sans comparaison avec celui qui l'entoure depuis mercredi: son téléphone sonne sans arrêt, sa boîte mail a explosé. Et un nombre infini de «memes» - des images créées par les internautes, montrant le sénateur socialiste du Vermont, bientôt octogénaire, emmitouflé dans sa doudoune et ses moufles, superposées à La Cène de Léonard de Vinci ou d'autres célébrissimes tableaux - ont enflammé les réseaux sociaux, y compris au Luxembourg.

«Ça gâcherait toute la beauté de la chose»

Pour la plus grande joie de Jennifer, qui trouve ces memes «hilarants», à un moment où «les gens ont besoin de rire de choses inoffensives, pas politiques», après une année particulièrement «éprouvante». «Je souhaite plus de joie à tous», dit-elle. «Si vous donnez quelque chose à quelqu'un (...) et ça explose, et le monde entier en a de la joie, c'est formidable».

Elle pourrait tirer profit de sa soudaine notoriété: en deux jours, elle a reçu «environ 13 000 emails de gens» prêts à lui acheter les mêmes moufles, «et pas juste une paire, ils en veulent beaucoup». Mais non seulement elle n'arriverait jamais à satisfaire la demande, avec sa machine à coudre vieille de 30 ans et son travail d'enseignante, elle n'en a même pas envie. «Ça gâcherait toute la beauté de la chose».

Elle, elle préfère passer ses weekends en famille, avec sa fille de cinq ans. Et «tant mieux», dit-elle, si d'autres profitent de cet enthousiasme soudain pour ses moufles: on trouvait vendredi des modèles affirmant être absolument identiques aux siennes pour 85 dollars la paire sur certains sites Internet.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Eschois le 23.01.2021 15:19 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qui est dommage c'est que certains veulent en profiter pour faire de l'argent sur des sites internet en affirmant qu'ils sont identiques. Mais le problème est qu'ils n'ont pas été fabriqués avec passion comme cette dame qui ne veut pas en profiter.

  • Ika le 23.01.2021 12:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui... Camarade Bernie?????

  • Mufassa le 23.01.2021 09:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il préfère mettre des vêtements confortables et chauds plutôt que de se geler avec des vêtements de "créateurs", simplement du bon sens.

Les derniers commentaires

  • Eschois le 23.01.2021 15:19 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qui est dommage c'est que certains veulent en profiter pour faire de l'argent sur des sites internet en affirmant qu'ils sont identiques. Mais le problème est qu'ils n'ont pas été fabriqués avec passion comme cette dame qui ne veut pas en profiter.

  • Le viêt le 23.01.2021 13:39 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne comprends pas l'engouement ...

  • Ika le 23.01.2021 12:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui... Camarade Bernie?????

  • Tamerlan le 23.01.2021 10:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sénateur socialiste???

    • Vive Bernie le 23.01.2021 15:15 Report dénoncer ce commentaire

      Oui, Bernie Sanders est bien sénateur socialiste du Vermont.

  • Mufassa le 23.01.2021 09:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il préfère mettre des vêtements confortables et chauds plutôt que de se geler avec des vêtements de "créateurs", simplement du bon sens.