États-Unis

08 mai 2019 07:22; Act: 08.05.2019 09:35 Print

Sa carrière porno en une du journal du lycée

Pour payer son loyer, une lycéenne de 18 ans s'est lancée dans l'industrie du X. Un choix qu'elle assume totalement et qui fait l'objet d'un article controversé dans le journal de son école.

Sur ce sujet
Une faute?

En découvrant les prochains sujets à paraître dans le journal du lycée de Bear Creek, à Stockton (Californie), les membres de la direction ont cru défaillir. «The Bruin Voice» prévoyait en effet d'évoquer la toute nouvelle carrière porno de Caitlin Fink, une élève de dernière année. Craignant que cet article n'enfreigne les règlements du district en matière d'obscénité, la direction a tenté d'empêcher la parution de ce papier. Elle s'est cependant heurtée à l'opiniâtreté de Kathi Duffel, l'enseignante responsable du journal.

Un avocat indépendant s'est penché sur cet article controversé et a considéré qu'une censure n'avait pas lieu d'être. Le texte a donc paru comme prévu, pour le plus grand bonheur de la principale intéressée. Car, à tout juste 18 ans, Caitlin assume totalement son job d'étudiante. «La direction des écoles considère cela comme un sujet tabou, mais ça n'est pas le cas. C'est simplement un sujet que les gens n'aiment pas aborder, parce que cela les met mal à l'aise», explique la lycéenne à CBS13.

La jeune Californienne s'est tournée vers l'industrie du porno à la fin de l'année dernière, après avoir définitivement quitté le domicile familial. Il lui fallait payer son loyer, ses factures et autres frais et cette solution lui a paru une bonne idée. Elle a commencé par vendre des photos de nu, avant de prendre un agent et de recevoir une proposition de Pornhub. «Les gens qui travaillent dans le divertissement pour adultes ne sont pas juste des objets, ce sont de vraies personnes. Ils ont des sentiments, ils ont des buts, ils sont motivés», assure Caitlin, qui dit pouvoir gagner jusqu'à 475 dollars de l'heure.

La première vidéo que l'Américaine devait tourner pour Pornhub a dû être annulée, le temps qu'elle fasse disparaisse l'acné visible sur son corps. Malgré ce contretemps, la lycéenne n'a aucune intention de renoncer à l'industrie du X, bien au contraire. La jeune femme, qui espère devenir mannequin, confie que le fait de travailler dans le porno lui a fait prendre confiance en elle. «J'aime l'attention que je reçois, on me dit que je suis belle. Même si je sais quelles sont leurs intentions, cela fait toujours plaisir de savoir qu'ils pensent ça, parce qu'il m'arrive de ne pas le croire», confie Caitlin.

(L'essentiel/joc)