En Suisse

15 août 2021 10:14; Act: 15.08.2021 13:27 Print

Son bout de mur porteur devient la saga de l’été

Une page Instagram, en Suisse, a partagé une aventure relativement banale sur un chantier privé. Pourtant, ses abonnés se sont emballés.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Les restes de mon mur porteur valent plus, au kilo, que le mur de Berlin!» Cette phrase étrange vient mettre un point d’orgue à une histoire surréaliste qui a débuté par une simple story sur le compte Instagram de la page Suisseromandelibre, qui publie des mèmes sur l’actualité suisse pour plus de 50 000 abonnés. «Ma mère a accidentellement fait abattre un mur porteur chez nous… Vu que je suis une flippée, ça donne un coup d’accélérateur à ma recherche de coloc!»

Ce message, publié en début de semaine, a beaucoup amusé – mais aussi inquiété - les followers, qui ont demandé des photos et donné des conseils pour venir en aide à l’anonyme derrière cette page humoristique. Celle-ci a accepté leur aide et donné des nouvelles régulières de l’avancée de l’«affaire du mur porteur» dans ses stories, recevant des messages de centaines de personnes chaque jour.

Une enchère qui dépasse la valeur du platine

«Ça a pris une ampleur très drôle, mais l’histoire de base est quand même flippante», rigole Julie*, la coadministratrice de la page, qui a accepté de raconter anonymement les coulisses de l’histoire. «À la base, des ouvriers sont venus toquer chez ma mère pour proposer leurs services, et elle leur a demandé d’abattre un mur. Elle ne savait pas s’il était porteur mais ils n’ont pas été chercher plus loin, ils l’ont descendu sans se poser trop de questions. Il s’est avéré après coup que oui… Puis ma mère est partie en vacances, et pendant ce temps, je dormais là-bas, et j’ai flippé que la maison s’effondre. Alors on a fait venir des ingénieurs. Un des contacts m’a d’ailleurs été donné par un abonné!»

Rassurée par la pose d’étais pour soutenir son plafond, Julie a continué à poster des updates. «Les gens me demandaient des nouvelles, m’envoyaient des blagues… Ils sont hyper impliqués, parce qu’ils voient la blague se développer en temps réel et qu’ils peuvent y participer. Je trouve ça génial! Comme je suis restée anonyme, ce n’est pas trop intrusif non plus. Mais l’ampleur que ça a pris… J’en parlais avec des amis dans un bar et la table d’à côté nous a entendus et a réagi en mode "ah c’est toi l’histoire du mur porteur?!"»

Finalement, un abonné a suggéré de vendre des morceaux aux enchères, à l’instar des restes du mur de Berlin. Et l’idée a pris: l’enchère a été lancée à 5 centimes sur le site Ricardo, et le petit morceau repêché dans une poubelle atteignait les 500 francs suisses (environ 400 euros) moins de 24 heures après. «Les gens disaient que la valeur au kilo dépassait celle du platine, et celle des vestiges du mur de Berlin! J’étais un peu mal à l’aise quand-même, j’ai pris soin de leur rappeler que ce n’est qu’un bout de caillou, que c’est un peu exagéré… J’ai réfléchi à donner une partie de l’argent à ma mère pour payer les travaux et une partie à une association.»

La saga n’est pas terminée

Les doutes éthiques de Julie n’ont finalement pas eu lieu d’être, puisque suite à la création d’un faux compte concurrent, Ricardo a bloqué l’enchère. «Sinon, on aurait sûrement atteint le millier d'euros! Tout de même, c’est fou, alors que le monde brûle et que le GIEC nous prédit l’apocalypse, les gens s’emballent pour un mur porteur… Mais tant mieux si j’ai pu faire un peu marrer les gens», philosophe Julie.

La saga n’est probablement pas terminée, puisque des démarches sont entreprises auprès de Ricardo pour faire débloquer le compte. Le problème vient visiblement d’un imposteur qui a récupéré les photos afin de créer une enchère concurrente, entraînant le blocage des deux comptes.

*prénom modifié

(L'essentiel/Pauline Rumpf)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • John le 15.08.2021 18:29 Report dénoncer ce commentaire

    La déchéance de l'humanité illustrée par les réseaux sociaux. L'apologie de la vacuité, je ne sais même pas ce qui est le plus débile dans cette histoire : qu'elle partage sa mésaventure dont toute personne normale sauf ses proches ne devrait rien avoir à faire, que les gens partent en vrille dessus, que certains lui proposent de mettre un bout de mur en vente, qu'elle le fasse, et que les enchères montent. Vraiment, on court à notre perte. J'espère de tout coeur que facebook, twitter, instagram et consorts vont s'effondrer un jour et qu'on reviendra à un monde sans réseaux sociaux...

  • JULIE ne demandait pas d'argent !! le 15.08.2021 10:54 Report dénoncer ce commentaire

    C'est ici que l'on peut voir à quel point les gens sont débiles de nos jours !!

  • gazeleau le 15.08.2021 12:59 Report dénoncer ce commentaire

    Il a pas l'air très épais son mur. Il devait pas porter grand chose.

Les derniers commentaires

  • Mimi le 17.09.2021 07:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça fait vraiment réfléchir sur la santé mentale de certains......

  • Cest la crise sur le gateau le 16.08.2021 13:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a pas que le mur qui est tombé. L'humanité en fait de même !

  • Zen.... le 15.08.2021 21:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oh là camarade !!! Pas la peine de voir le monde s'écrouler pour une broutille pareille !!!! Il existera, et il a toujours existé, des gens simples d'esprit qu'un tout petit rien amuse.... C'est comme ça depuis la nuit des temps !! Pas de stress, il en reste encore pas mal d'autres !! ;)

    • Oh la la le 17.08.2021 12:14 Report dénoncer ce commentaire

      Et que dire de ceux qui commentent

  • Ben Non !!!! le 15.08.2021 21:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça c'est ABSOLUMENT PAS un mur porteur !!!! Ou alors les suisses n'ont pas les mêmes normes qu'en Europe !!!!! Ça c'est juste 1 pauvre mur en agloo.... Si il était porteur, il y aurait 1 linteau.... donc du ferraillage dans ce mur !!!! Mais bon, ça a passionné et amusé nos cousins suisses !

  • 8" - 207 mm 11" - 280 mm 14" - 357 mm le 15.08.2021 21:48 Report dénoncer ce commentaire

    Censuré!